Le 10 juillet, Neuer, Hummels et Klose se préparent tranquillement à la finale contre l'Argentine. | AP/MATTHIAS SCHRADER

Le 10 juillet, Neuer, Hummels et Klose se préparent tranquillement à la finale contre l’Argentine. | AP/MATTHIAS SCHRADER

Louis van Gaal, le sélectionneur néerlandais, n’est guère enchanté à l’idée dedisputer la finale pour la troisième place face au Brésil, samedi. Les Allemands ont un cœur, et Thomas Müller, le sens du rythme, avant la finale contre les Argentins dimanche.

C’EST AUJOURD’HUI

La Coupe du monde fait relâche ? Pas pour certains esprits fertiles. Ou cruels, c’est selon. Mus par on ne sait quel instinct, des internautes ont imaginé que la demi-finale Allemagne-Brésil ne s’arrête jamais. Au lieu d’avoir 7-1 en guise de score final, ce qui n’est déjà pas mal, on arrive vendredi matin à un score de 327 à 44 en faveur de la Nationalmannschaft.

http://brasilalemanhaeterno.com/

Certains développeurs auraient essayé de dupliquer le concept pour l’autre demi-finale, Argentine – Pays-Bas. Aux dernières nouvelles, toujours 0-0…

C’EST DEMAIN

La compétition reprendra pour de bon demain avec la « petite finale ». Sympathique euphémisme pour désigner le match qui attribuera, soit aux Pays-Bas, soit aux Brésiliens la médaille de bronze du Mondial.

Le sélectionneur néerlandais, Louis van Gaal, a son idée sur la question : « Le match pour la troisième place n’a rien à voir avec le sport. Je l’avais déjà dit il y a quinze ans. Car vous pouvez faire un tournoi fantastique et partir sur deux défaites. » Comme en 1998, lorsque les Oranje avaient perdu coup sur coup contre le Brésil de Ronaldo, et la Croatie de Davor Suker.

Espérons pour la progéniture d’Arjen Robben, déjà en pleurs mercredi après la défaite contre l’Argentine, que le scénario de samedi soit moins cruel.

Encore anesthésiés par l’humiliation reçue contre l’Allemagne, les Brésiliens devront là encore faire sans leur Neymar adoré, victime d’une fracture à une vertèbre lors du quart de finale face aux Colombiens. « A 2 centimètres près, je pourrais être en fauteuil roulant aujourd’hui », a expliqué jeudi le joueur brésilien, en pleurs, lors d’une visite dans le camp de base brésilien de Teresopolis.

C’EST APRÈS-DEMAIN

Le match pour la première place, la finale, en somme, opposera dimanche l’Argentine du pape François à l’Allemagne de son prédécesseur, Benoît XVI. Une Allemagne qui compte désormais dans ses rangs le meilleur buteur de l’histoire de la Coupe du monde.

Auteur d’un des sept buts contre l’Allemagne, Miroslav Klose a dépassé le record du Brésilien Ronaldo. « C’est évidemment amer pour lui, et alors qu’il était dans le stade, que je le dépasse contre le Brésil, mais il m’avait envoyé un message de bienvenue dans le club des quinze, et moi je dis : “Bienvenue Miroslav Klose dans le club des seize !” Et vous y êtes tous chaleureusement invités. » Au moins, le goupil de 36 ans est bien élevé.

Tout comme le défenseur Mats Hummels, qui a raconté au Daily Mirror la causerie des Allemands à la mi-temps de leur match contre le Brésil, où ils menaient déjà 5-0 : « Nous avons décidé de rester concentrés et de ne surtout pas essayer de les humilier. Il faut montrer du respect à l’adversaire, et il était très important que nous le fassions. »

Le gardien argentin Sergio Romero bénéficiera-t-il de la même mansuétude allemande ? S’il remporte la Coupe du monde, son épouse serait en tout cas disposée à le prêter pendant une semaine à la chanteuse américaine Rihanna, qui avait apprécié sur Twitter ses performances lors de la demi-finale contre les Pays-Bas. « D’abord la Coupe du monde, puis Sergio sera à elle pendant une semaine ! »

C’EST VU

« Si nous gagnons la Coupe du monde, je me rase la tête», avait assuré Marouane Fellaini. La Belgique s’est finalement arrêtée en quarts contre l’Argentine. Ce qui, à l’évidence, n’a pas empêché le milieu de terrain de Manchester United d’abandonner sa célèbre coupe afro.

C’EST DIT

« Bien joué… Bravo… Longue vie à Hitler. » Sur Twitter, un député malaisien avait en ces termes félicité l’Allemagne, mercredi, pour son écrasante victoire sur le Brésil.

CE N’EST PLUS DIT

Depuis, le député en question a fait « tweet » arrière. « Quand l’Allemagne a infligé une raclée au Brésil, j’ai dit quelque chose qui heurte les sentiments des Allemands sans avoir eu l’intention de le faire. MES SINCÈRES EXCUSES. LONGUE VIE À BUNG… », a tweeté l’homme politique en question, Bung Mokhtar Radin.

C’EST BONUS

Inaperçu. Et s’il était rentré ? Le premier tir au but des Néerlandais, lancé par Ron Vlaar et repoussé par Romero, s’est arrêté pile sur la ligne par un effet rétro redoutable sans que personne ne s’en aperçoive en direct. Cruel destin.

Marquage individuel. « La Fédération condamne toutes les menaces et insultes envers Zuniga et sa famille. Elle continuera de prendre toutes les mesures pourprotéger le joueur, aussi bien en Colombie qu’en Italie. » Les dirigeants colombiens ne comptent pas laisser de côté le défenseur de Naples, particulièrement exposé depuis qu’il a cloué sur place l’idole brésilienne Neymar.

Mélomane. Avant-goût de la cérémonie de clôture avec le morceau que chantera la Colombienne Shakira dimanche, au Maracana de Rio de Janeiro. Des images tournées il y a déjà quelque temps : dans le clip, l’Espagnol Fabregas a encore lesourire, et Neymar aussi.

Grand-messe. Quelques semaines après la finale, le 1er septembre, à Rome, Zidane, Messi ou encore Totti vont participer à un « match interreligieux » à la demande du pape François, selon l’agence de presse I.Media.

Affichage. La prochaine Coupe du monde, elle, n’aura pas lieu dans quatre ans en Russie. Mais plutôt dans un an, au Canada, où se réuniront les équipes féminines qualifiées pour le Mondial, dont l’affiche vient d’être dévoilée.

lemonde.fr

Facebook Comments