L’imam de la grande mosquée de Labé, Elhadj Thierno Badrou Bah a mis en garde, vendredi, lors de son sermon de Tabaski, contre le manque de cohésion sociale, d’humanisme et de solidarités naturelles entre les fidèles musulmans, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la région.

L’imam Thierno Badrou Bah avait dirigé la prière de Tabaski à l’esplanade de Bowounloko, dans le quartier Donghora, devant plusieurs personnalités administratives, politiques et locales, dont le gouverneur Sadou Keïta, le président de la délégation spéciale de la Commune Urbaine Elhadj Mamadou Cellou Daka Diallo, le député uninominal, Mamadou Cellou Baldé et l’opérateur économique, Elhadj Amadou Oury Diallo Sadakaadji, président de l’ANDS (Alliance Nationale pour la Démocratie et la Solidarité) affiliée à la mouvance présidentielle.

Dans sa communication de circonstance, le chef religieux a appelé à la cohésion sociale, à l’humanisme et aux solidarités naturelles en précisant que chacun de nous sera jugé par ses actes posés ici-bas.

En son message bien conçu et clairement énoncé, on comprend aisément que l’objectif ultime de l’imam de Labé, Elhadj Thierno Badrou Bah est de ramener tout le monde à l’ordre pour qu’ensemble les guinéens construisent l’édifice national dans la paix et dans la cohésion sociale.

De Labé, Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Commentaires