imam-elhadj-sekou-soumah-de-nongoA l’instar de ses coreligionnaires du monde, la Guinée a célébré la fête de Tabaski ce dimanche 12 septembre 2016. A la mosquée d’Elhadj Mansour Fadiga, sise à Nongo, dans la commune de Ratoma, c’est l’imam Elhadj Sékou Soumah qui a dirigé la prière, a constaté Guineematin.com à travers un de ses reporters.

Les messages de paix, de concorde, de l’entente, de l’unité nationale et surtout de l’éducation des enfants et de la jeunesse ont été évoqués dans le sermon.

Tout au long de son sermon, l’imam a rappelé et encouragé les musulmans à s’attacher solidairement aux principes de la religion musulmane. Ensuite, il a exhorté les citoyens de rester unis, de prôner l’éducation des enfants, de cultiver la paix, l’unité nationale, tout en évitant les jeux politiques qui divisent.

mosqueeElhadj Sékou Soumah a exhorté les jeunes à apprendre un métier, quelque soit sa nature. « Il faut que les jeunes cessent de rester toute la journée assis dans des bars cafés. Il faut qu’ils apprennent un métier. Cela leur permettra d’éviter de rester toute la journée assis devant l’écran de la télévision ou dans les bars cafés », a-t-il prêché.

Après la prière, l’honorable Mamady Diawara, le président du Parti pour le Travail et la Solidarité (PTS), a salué ce sermon qui cadre avec l’éducation des enfants. « La religion est le trait d’union entre les citoyens et les autorités. C’est en ce sens que ce sermon s’adresse à tout un chacun pour éduquer les enfants pour qu’ils y aient un avenir meilleur. Il ne faut pas que la politique nous divise, il faut éduquer les enfants », a conseillé l’homme politique.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments