Un mort et 22 blessés dont cinq agents de la sécurité, c’est le triste bilan des manifestations dans la ville de Boké, annoncé cet après-midi. Le jeune nommé Eugène Kamano, âgé de 25 ans, diplômé (BTS) du centre professionnel de Boké a été tué par balle réelle, alors qu’il était face au centre de santé de Dibia, dans les environs de 13H, ce mercredi, 13 septembre 2017, a confié à Guineematin.com le Dr. Bernard Léno, chef du service des Urgences de l’hôpital régional de Boké.

Trouvé à son service par notre correspondant local, Dr. Bernard confirme avoir reçu plusieurs blessés par balle parmi les 22 victimes ; mais, il reste trés prudent dans ses déclarations. Entre autres raisons, il y a un moment, les manifestants avaient envahi en très grand nombre l’hôpital régional de Boké pour s’enquérir de l’état de leur ami, Kamano qui venait de recevoir une balle dans la tête. Les médecins étaient obligés de faire comme s’ils évacuaient le jeune dans l’ambulance pour mieux le traiter ailleurs, de crainte de la réaction des jeunes, a-t-on expliqué à Guineematin.com il y a quelques minutes.

Actuellement (14 heures), la tension est très vive et les forces de l’ordre ici à Boké. Les agents des forces de l’ordre et les manifestants continuent d’échanger des tirs sporadiques et des pierres.

A suivre sur Guineematin.com

Facebook Comments