Après les violentes manifestations des élèves du lycée de Tougué, ce lundi 16 janvier 2017, l’heure est aux négociations. Les autorités à tous les niveaux, ainsi que l’ensemble des acteurs du système éducatif de la préfecture ont, pendant près de  trois (3) heures, entretenu les élèves. Mais, pour le moment, le blocus est maintenu, a appris l’un des correspondants de Guineematin.com dans la préfecture.

Selon des sources concordantes, les élèves ne sont pas satisfaits et ils promettent de reprendre encore les rues demain, mardi 17 janvier 2017.

Désormais, au-delà des enseignants dont ils exigent le retour, les élèves-manifestants réclament aussi le départ de leur proviseur, monsieur Abdourahamane Baldé.

Interrogés par Guineematin.com, des parents d’élèves sont également frustrés du « chômage de leurs enfants », alors que certains sont dans des classes d’examen…

Quant aux professeurs contractuels qui ont abandonné les cours depuis le retour des congés, ils restent campés sur leur position.

Enfin, parmi les accusations portées sur le proviseur du lycée Tougué, monsieur Abdourahamane Baldé, il y a l’absence des enseignants dans les écoles et il est reproché aussi au proviseur de monopoliser le CDI (centre de documentation et d’informatique)…

Nous y reviendrons !

De Tougué, Alhoudine Baldé pour Guineematin.com

Tél. : 623119834

 

Facebook Comments

Guineematin