Après quelques semaines du jeune du mois de ramadan, les musulmans se retirent petit à petit de leurs lieux de culte dans la commune urbaine de Tougué, rapporte un correspondant dans la préfecture.

De la grande mosquée de la commune urbaine à celle de la direction préfectorale en passant par la mosquée de Ghada Tougué, le constat est le même. Les musulmans se raréfient. Interrogé par Guineematin.com le doyen Boubacar Sow, muezzin à la grande mosquée demande aux musulmans plus particulièrement les jeunes de continuer à venir à la mosquée car le jeune n’est pas lié à la prière.

«Nous constatons que les musulmans surtout les jeunes se raréfient dans les mosquées. Qu’ils sachent que le jeune est un pilier, la prière est aussi un autre pilier. Il faut qu’ils sachent que la mission principale de l’homme sur terre c’est l’adoration», exhorte-t-il.

Pour sa part Elhadj Saidou Kakouma Diallo, deuxième imam de la grande mosquée demande aux musulmans d’être assidue dans les mosquées car les choses sont jugées sur conclusion. «Louange à Allah, Paix et Salut sur le prophète Mohamed bien aimé, les musulmans s’absentent dans les lieux de culte, la prière n’est pas liée au jeune, nous prions aussi de continuer le jeune et la prière, on ne peut être musulman sans l’exécution de la prière» rappelle le chef religieux.

Poursuivant son intervention l’érudit lance un appel auprès des parents pour qu’ils familiarisent et enseignent les enseignements de l’islam à bas âge.

«Les parents doivent envoyer les enfants au foyer ardent à bas âge pour qu’ils puissent maîtriser les principes de l’islam, car celui qui grandit dans une chose va mourir dans cette chose le plus souvent»
conclut l’érudit.

Un autre citoyen de Tougué, Mamadou Aliou Mosquée Diallo parle surtout de la négligence de l’au-delà et l’amour de la vie présente des gens.

«Moi, j’estime que les musulmans négligent les bienfaits de l’au-delà. Ils préfèrent la vie présente. Combien de jeunes dans le désert et dans la mer méditerranée à la quête de bien être ? Il faut que nous jeunes sachions que l’islam n’est pas une religion des vieux c’est l’affaire de tous les fils d’Adam» indique-t-il.

Il est à noter que dans quelques jours les musulmans finiront ce pilier annuel de l’islam.

De Tougué, Boubacar Ramadan Barry pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin