Les 18 élèves dont 3 filles officiellement inscrits en 12ème Année Sciences Sociales au Lycée de Kolet, Commune Rurale située à 17 km du chef-lieu de la préfecture de Tougué, refusent de reprendre le chemin de l’école pour l’année scolaire 2017-2018, rapporte un correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

cette situation constitue aujourd’hui une préoccupation majeure pour le maire de la Commune Rurale, Ibrahima Kaba Baldé.

« Le Collège-Lycée de Kolet nous préoccupe actuellement. Les élèves refusent de venir, et le Lycée vient d’être créé. Nous déplorons ce comportement. Nos ressortissants jouent un rôle moteur pour bonifier l’éducation chez nous ici à Kolet. L’année passée, ils nous ont appuyés avec plus de 20 millions de francs guinéens. Il faut qu’ils sachent que nous sommes là pour eux. L’avenir de Kolet repose sur eux », a conseillé le chef de l’exécutif communal de Kolet.

Pour sa part, le censeur du Lycée de Kolet, Mamadou Malal Baldé pointe un doigt accusateur sur l’exode rural et la mondialisation.

Interrogé sur les raisons qui poussent les élèves à s’éloigner du Lycée, Mamadou Saïdou Baldé de la 12ème Année explique que le plus grand nombre d’élèves a transféré vers d’autres établissements dans les centres, parce que certains enseignants ne donnent pas satisfaction.

« Beaucoup d’entre nous ont transféré, donc le nombre est trop petit. Ensuite, certains enseignants n’arrivent pas à nous satisfaire vraiment, même si les autres sont à la hauteur» a-t-il expliqué.

De son côté, le maire de la Commune Rurale de Kolet, Ibrahima Kaba Baldé ne compte pas baisser les bras. Il sollicite une aide pour le bon fonctionnement du Collège-Lycée de Kolet. Même qu’une réunion extraordinaire est prévue ce mardi, 26 septembre 2017 avec tous les acteurs de l’éducation dans le but, dit-on, de soigner les maux qui gangrènent ce temple du savoir.

Boubacar Ramadan Barry de retour de Kolet pour Guineematin.com

Facebook Comments