image d’archive

Le jeune conducteur de mototaxis, Mohamed Sylla ne pouvait s’imaginer il y a 3 semaines qu’une banale dispute autour de 2 000 francs guinéens allait lui coûter très cher. Une altercation entre lui et un pompiste à la station Telico de Yimbaya, commune de Matoto, a mal tourné et il s’est retrouvé en prison. Son procès a commencé ce jeudi 29 juin 2017 au TPI de Mafanco, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Interrogé à la barre, Mohamed Sylla a expliqué qu’il a donné un billet de 10 mille FG au pompiste en précisant qu’il voulait juste un litre (qui se vend à 8 mille FG). « Quand il m’a servi j’ai réclamé mes 2000 FG mais il m’a répondu qu’il a mis 10 mille dedans. Quand j’ai insisté, il m’a bousculé et je suis tombé. Après ça on s’est bagarré et la pompe est tombée », a dit le prévenu.

Par ailleurs, Mohamed Sylla a regretté son acte et présenté ses excuses aux plaignants.

Le plaignant justement, Oumar Traoré est revenu à son tour sur le film des événements. Il précise que le conducteur de moto taxi n’a pas cherché à rencontrer les responsables de la station pour se faire rembourser. Finalement « nous avons porté plainte contre lui », a-t-il indiqué.

Dans sa plaidoirie, la partie civile par la voix de Maitre Thierno Ibrahima Barry, va demander la réparation du dommage subit ou le paiement du montant équivalent. « C’est la partie électronique de la pompe qui s’est cassée pendant l’incident et avec un technicien nous avons fait le devis qui se chiffre à 7 millions 185 mille 500 FG ».

Dans ses réquisitions, le procureur Jules Koulibaly dira que les éléments constitutifs du délit de destruction de biens privés sont réunis. C’est pourquoi il va demander au tribunal de retenir Mohamed Sylla dans les liens de la culpabilité tout en le faisant bénéficier de circonstances atténuantes puisqu’il a reconnu les faits et demandé pardon. Pour la répression, monsieur Koulibaly va demander 6 mois de prison et un million de francs guinéens d’amende et recevoir la constitution de partie civile des plaignants.

La présidente, madame Kallo Bamba a renvoyé l’affaire en quinzaine ( dans 2 semaines) pour la délibération.

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél.: 628 17 99 17

Facebook Comments

Guineematin