N'zérékoré à l'enterrement C’est avec stupeur et consternation que l’opinion nationale et internationale a appris la lâche barbarie perpétrée à Womey dans la Préfecture de N’Zérékoré sur des cadres de l’Etat et des hommes de médias.

Le Ministère de la Communication à travers La Radio Rurale de Guinée est profondément touché par cette tragédie inqualifiable à l’endroit de travailleurs dans l’exercice de leurs fonctions. Les hommes de médias tombés sur le champ d’honneur, micro et plume en mains ne sont pas morts, car leurs actions seront poursuivies intensément.

Rien ne pourra faire taire ces porteurs de la « Voix des sans voix ». Les campagnes de sensibilisation pour la lutte contre la Fièvre hémorragique Ebola seront accentuées de plus bel pour le bien être des communautés que la Radio Rurale de Guinée sert depuis bientôt 25 ans.

La Radio Rurale de Guinée continuera inlassablement sa noble mission qui est d’informer et de sensibiliser les communautés ; Notre deuil est d’autant plus profond que cette barbarie intervient au moment ou le chef de l’état, le Pr. Alpha Condé dans un profond cri de cœur a invité les femmes et les hommes de médias à jouer leur rôle dans cette lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola.

La Radio Rurale de Guinée aux cotés du Gouvernement de la République de Guinée et des partenaires qui accompagnent notre pays dans cette lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola, ne sera point intimidée et ne baissera pas les bras.

En attendant que lumière soit faite sur cette tragédie, la Radio Rurale de Guinée adresse ses condoléances les plus émues au Gouvernement et aux familles de :

–          Moriba Touré, sous-Préfet de Womey ;

–          Dr Ibrahima Fernandez, Directeur Préfectoral de la Santé de N’Zérékoré ;

–          Dr Ibrahima Saliou Barry, Directeur Général Adjoint de l’hôpital régional de N’Zérékoré ;

–          Pépé Kpogohomou, Chef du Centre de Santé de Womey ;

–          Moïse Mamy, Pasteur évangéliste de N’Zao ;

–          Molou Chérif, Technicien à la radio rurale de N’Zérékoré ;

–          Sidiki Sidibé, Technicien stagiaire à la radio rurale de N’Zérékoré ;

–          Facély Camara, journaliste dans une radio privée.

Paix à leurs âmes.

Commentaires