Dans la nuit d’hier vendredi à ce samedi, 12 août 2017, un conducteur de taxi-moto a été froidement assassiné par des inconnus, dans la commune urbaine de N’zérékoré, a appris le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture. Ce crime a été perpétré dans le quartier commercial, secteur Ossud 2.

Selon les informations recueillies sur place, Mamady Konaté était un élève à l’école des soins de santé communautaire de N’zérékoré (ESSC/N’ZRE). Dans les environs de 2 heures du matin, le jeune Mamady a été déplacé par son ou ses bourreaux. Mais, c’est au niveau de l’école privée « Baïlo Barry » qu’il a été tiré dessus. «Ils ont tiré une balle sur sa tête et il a trouvé la mort sur place », a-t-on précisé.

Et, dans la matinée de ce samedi, le corps de Mamady Konaté a été retrouvé sur ce lieu. Ce qui a énervé les conducteurs des taxi-motos qui ont alors organisé une manifestation qui a paralysé toute la ville.

Parmi les conséquences de cette protestation, les locaux des deux bureaux de syndicats des taxis-motos ont été pillés.

Dans l’après-midi, les autorités locales ont réussi à ramener le calme après une réunion avec les différents acteurs à la préfecture de N’zérékoré. Autour du préfet, Aboubacar M’bopp Camara, il y avait pour cette importante rencontre, monsieur le président de la délégation spéciale, Pé Mamady Bamy, les responsables du syndicat des transporteurs et des représentants des conducteurs des taxi-motos.

A la fin de la rencontre, les autorités locales ont réitéré leur appel au calme et promis que les enquête seront ouvertes dès le lundi pour chercher à identifier et punir les coupables.

Seulement, d’autres cas d’assassinats similaires de conducteurs de taxi-motos ont été enregistrés par le passé et aucun coupable n’a pour le moment été interpellé.

Affaire à suivre !

De N’zérékoré, Kolié Diallo pour Guineematin.com

Commentaires

No Comments