Corps au cimétière de Cameroun, Conakry, ce mardi 14 octobre 2014

Un homme très malade agonisait près du pont Madina, PharmaGuinée depuis samedi ! Le chef du quartier dit avoir tout fait pour avoir de l’aide d’un spécialiste : le 115 (qu’on conseille d’appeler en cas de suspect d’Ebola), MSF… impossible d’avoir de secouristes pour s’occuper du malade ! Il a même vainement cherché un taxi qu’il était prêt à payer pour évacuer le mourant vers un centre hospitalier, personne n’a osé s’approcher de l’inconnu malade en ces temps d’épidémie d’Ebola.
Les marchands, étalagistes, vendeurs, voisins et passants ont tous confié à Guineematin.com leur incompréhension face à ce qui ressemble à un abandon de l’Etat  et le manque de répondant des autorités, ni des partenaires techniques…
C’est seulement cet-après-midi du mardi 14 octobre que la Croix rouge est arrivée sur les lieux, l’homme, lui, avait déjà rendu l’âme depuis le matin et son cadavre gisait encore-là, entre les étals, à la merci des mouches…

Une longue discussion a opposé les représentants de la Croix Rouge au chef du quartier qui ne comprend pas pourquoi ces ONG qui crient partout de ne pas s’approcher, ni toucher les corps, et peuvent dans le même temps, refuser de secourir un agonisant, ni ramasser un corps !

Les représentants de la Croix Rouge ont essayé d’expliquer que les décès sont nombreux et qu’ils ne peuvent pas être partout à la fois : des morts au centre de traitement de Donka, des décès communautaires, etc. la Croix rouge guinéenne semble débordée face à cette recrudescence de la fièvre hémorragique à virus Ebola dans notre pays…

Nouhou Baldé

ci-dessous, Guineematin.com vous propose des deux vidéos de la discussion entre la Croix Rouge et le chef du quartier de Dixinn PharmaGuinée :

Multiplication des corps suspects d’Ebola : la croix rouge qui semble débordée discute ici avec le chef du quartier de Dixinn PharmaGuinée :

Un corps retrouvé à Madina : débat houleux entre la croix et le chef du quartier :

Facebook Comments