L’appel de l’opposition à faire de ce lundi, 14 mai 2018 une journée ville morte n’a pas été entendu dans la commune de Matam. La circulation et les autres activités ont tourné à la normale, a constaté un reporter de Guineematin.com qui s’est rendu dans cette commune.

C’est la première manifestation organisée par l’opposition républicaine suite à son retrait des travaux du comité de suivi de l’accord politique du 12 octobre 2016. Retrait consécutif à la non satisfaction de sa revendication, relative à la restitution des voix annulées par les présidents des CACV lors des élections locales du 04 février dernier. Les opposants ont appelé les habitants de Conakry, Manèyah, Dubréka et Kindia, à rester à la maison ce lundi, pour protester contre « le refus du pouvoir de respecter la vérité des urnes ».

Mais, cet appel n’a pas été bien entendu dans la commune de Matam. Même si quelques commerces sont restés fermés, il n’y a pas eu de perturbation majeure dans cette commune. La circulation est restée normale sur la route du Niger, les Banques ouvertes, et la plupart des autres activités ont fonctionné normalement.

A rappeler que la commune de Matam fait partie des circonscriptions concernées par le contentieux électoral à l’origine de la crise politique actuelle. De nombreux procès-verbaux de bureaux de vote favorables à l’opposition ont été annulés dans cette commune.

Siba Guilavogui pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin