Amadou Sara Diallo, citoyen résidant au quartier Koloma dans la commune de Ratoma, est accusé d’avoir violé une fillette de 10 ans. Après plus d’une année de détention provisoire, son procès s’est ouvert récemment devant le TPI de Dixinn. Le procureur réclame 18 mois de prison contre l’accusé, a constaté un reporter de Guineematin.com hier, lundi 22 mai 2018.

En raison de la protection des mineurs, les débats de ce procès se sont tenus à huis clos. C’est seulement à l’étape des plaidoiries et réquisitions que le procès a été ouvert au public. Au cours de l’audience de ce lundi 22 mai 2018, le procureur Mamadou Lamine Diawara a rappelé que les faits pour lesquels Amadou Sara Diallo est poursuivi, se sont déroulés en 2017 dans le quartier Koloma.

Selon lui, la fille violée est une mineure de 10 ans. Sa tutrice qui l’élève suite au divorce de ses parents l’envoyait pour des commissions nuitamment. « C’est au cours de la navette qu’elle effectuait pour exécuter les commissions de sa tutrice pendant la nuit, qu’Amadou Sara a profité pour abuser d’elle », a expliqué le procureur, qui a demandé au tribunal de maintenir l’accusé dans les liens de la culpabilité en le condamnant à 18 mois d’emprisonnement.

Cependant, l’accusé Amadou Sara nie systématiquement les faits. « Je n’ai jamais eu de relations sexuelles avec cette mineure. Je ne connais rien de cette affaire », a-t-il réitéré devant le tribunal. Une position appuyée par son avocat, Maître Abou Camara. « Aucune preuve, aucun témoignage n’ont pu être apportés pour dire qu’il y a eu entre les deux des contacts charnels. C’est pourquoi, je vous prie de renvoyer Amadou Sara des fins de poursuite », a sollicité l’avocat de la défense.

Le tribunal donnera sa décision sur cette affaire le lundi 28 mai prochain. En attendant, l’accusé reste à la maison centrale de Conakry où il est détenu depuis avril 2017.

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 654 416 922/664 413 227

Facebook Comments

Guineematin