Le consul honoraire du Canada en Guinée, Jean Laprade et son gardien, Aliou Sané sont poursuivis pour des faits de viol sur mineure. Jean Laprade étant en fuite, c’est son acolyte, Aliou Sané qui a comparu ce lundi 05 juin 2017, au tribunal de Dixinn. Une audience criminelle consacrée aux plaidoiries et réquisitoires des parties au procès, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

En prenant la parole, le procureur Mohamed Samoura est revenu sur les faits pour lesquels les deux accusés son poursuivis.

Selon lui, c’est le 25 février 2015 que FC, âgée de 12 ans à l’époque a été invitée par Aliou Sané à venir vendre ses bananes à son patron, au quartier Taouyah, dans la commune de Ratoma. Habituellement, c’est le gardien qui achète, mais, « ce jour là, ils avaient d’autres intentions. C’est ainsi que Sané a fait entrer FC dans la concession. Jean Laprade a commencé par poser des questions à la mineure avant finalement de tomber sur elle pour la violer », a dit en substance monsieur Samoura.

Par ailleurs, le procureur ajoute que le rapport médico-légal produit le lendemain de l’acte prouve qu’elle a été victime d’agression sexuelle. C’est ainsi que pour la répression, Mohamed Samoura a requis 20 ans de réclusion criminelle pour Jean Laprade et demande qu’il soit émis un mandat d’arrêt contre lui.

Pour ce qui est d’Aliou Sané, le procureur dira qu’il est complice de viol. De ce fait, il a requis 10 ans de réclusion criminelle.

De son côté, maitre Mamady Doumbouya, après avoir expliqué sommairement les circonstances dans lesquelles sa cliente a été violée, il dira que désormais la fille ne va plus à l’école. « Depuis qu’elle a été violée, elle ne va plus à l’école alors qu’elle était en 6ème année. Elle a honte de se montrer et ce sera difficile pour elle de s’en remettre ou de trouver un mari », a-t-il soutenu. Ensuite, il a demandé la réparation du préjudice subi à hauteur de 1.5 milliards de Francs guinéens.

Par contre, l’avocat de la défense a rejeté en bloc toutes les accusations articulées son client. « Cette affaire est montée de toute pièce. Il suffit d’écouter la cacophonie de FC, qui avait 12 ans en 2015 et qui continue à dire qu’elle a 12 ans aujourd’hui. Elle donne des versions contradictoires. Quant au rapport médico-légal, il est signé par un monsieur qui n’a pas mis son nom. Il a juste signé en P/O et en dessous, on voit le nom de Prof Hassane Bah. Aucune démonstration de preuves n’a été faite par le ministère public. Le certificat versé au dossier est un montage, il n’a pas sa raison d’être dans cette procédure », a dit l’avocat de la défense. C’est ainsi qu’il va plaider pour l’acquittement de son client Aliou Sané, détenu à la maison d’arrêt de Conakry depuis le 10 avril 2015.

Le président du tribunal, Ibrahima Kalil Diakité a renvoyé le délibéré pour le 12 juin prochain.

Nous y reviendrons !

Alpha Mamadou Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 628 17 99 17

Facebook Comments

Guineematin