Gaoual compagnie de la gendarmerieÂgé de 44 ans, cultivateur de son état, marié et père de huit enfants, tous vivants, Alpha Oumar Barry réside dans la préfecture de Gaoual. Aujourd’hui, il est poursuivi au tribunal de première instance de Dixinn pour avoir frauduleusement soustrait les bœufs de Mamadou Bailo Diallo et de Mamadou Saliou Koula Diallo dans la préfecture de Gaoual, a appris Guineematin.com à Conakry.

Devant la barre, monsieur Barry a ouvertement reconnu avoir soustrait à Gaoual le bœuf appartenant à Mamadou Bailo Diallo ; puis l’avoir revendu aux commerçants qui viennent à Conakry. « Oui, c’est Dieu qui a voulu que je vole le bœuf de Mamadou Bailo Diallo. Je l’ai volé dans le village de Mooto, et je l’ai revendu à Gaoual centre aux commerçants qui vont à Conakry », a-t-il avoué.

Ainsi, à travers les enquêtes  menées par la victime, la vache a été retrouvée à Conakry, précisément à Bambéto, dans la commune de Ratoma. C’est ainsi que le prévenu a été mis aux arrêts  depuis son village à Gaoual, puis transféré à Conakry.

Mais, dans ses arguments de défense, le prévenu affirme que c’est sa première fois de voler, tandis que  la victime dit avoir perdu trois bœufs  et les réclame mordicus à Alpha Oumar Barry. Puis, un autre plaignant du nom de Mamadou Saliou Koula Diallo, cultivateur et éleveur, l’accuse d’avoir enlevé sa génisse à Gaoual.

Mais, explique ce dernier  plaignant, lorsque  « Oumar a volé ma génisse, et que je l’ai poursuivi, il s’est arrangé avec les gendarmes qui sont à Gaoual, et ceux-ci m’ont mis en prison. J’ai payé 7 millions pour sauver ma tête », a raconté Mamadou Saliou Koula Diallo au tribunal de Dixinn.

Chose que Oumar Barry ne nie pas d’ailleurs, car il a déclaré devant le juge d Dixinn, Mangadouba Sow, que lorsqu’ils ont fait payer à Saliou Koula les 7 millions de francs guinéens, les gendarmes lui avaient remis 3 millions de francs guinéens.

Vu les préjudices  énormes qu’ont subi ces victimes, les plaignants Mamadou Bailo Diallo et Mamadou Saliou Koula Diallo, réclament respectivement une somme de 34 et de 21 millions de francs guinéens.

Le procureur, maître Alsény Bah, dans ses réquisitions, a demandé au tribunal de le retenir dans les liens de culpabilité du délit de vol de bétail. « En vertu des articles 414, 424 du code pénal guinéen, je demande au tribunal de le condamner à 5 ans d’emprisonnement ferme. Une amende d’un million de francs guinéens avec interdiction de séjour au moins 5 ans sur les lieux où s’est effectué le vol ainsi que la réparation intégrale de la demande des victimes », a requis le procureur.

La délibération est prévue tout à l’heure, ce jeudi 08 septembre 2016.

A rappeler que dans plusieurs villages de Guinée, le vol de bétail est une pratique courante, encouragée par l’impunité au niveau local.

A suivre !

Saidou Hady Diallo pour Guineematin.com

Tél. : 664 413 227/654 416 922

 

Facebook Comments

Guineematin