Yéro Baldé Vice-gouverneur de la BCRG

Yéro Baldé
Vice-gouverneur de la BCRG

Le vice-gouverneur de la  Banque Centrale,  Yéro Baldé, était à l’assemblée générale du parti au pouvoir, le RPG arc-en ciel, ce samedi 30 août 2014, à son siège, situé à Hamdalaye. Devant les militant de ce parti, Yero Baldé est revenu sur la question qui fait la ‘’Une’’ des débats : le transfert des 20 millions USD. RPG Public

Dans ses propos, le vice-gouverneur de la Banque Centrale  a fustigé le comportement de certains ‘’esprit maléfique’’ qui, selon lui, parle de n’importe quoi : « Ces derniers jours, on fait trop de commentaires sur le transfert de fonds qu’on a effectué tout récemment. Les esprits maléfiques ont attribué cela au professeur Alpha Condé. Je peux vous dire que ce sont des allégations non fondées. C’est normal que ceux qui ne connaissent pas parlent de n’importe quoi. Toutes les banques centrales le font, ce n’est pas seulement la Guinée ».

Quelques documents en mains comme preuves, le vice-gouverneur de la BCRG explique : « ce n’est pas la première fois que la Guinée effectue les transactions pareilles. Et, cela se fait dans tous les pays. On le fait depuis la nuit des temps  et ce n’est pas maintenant que nous allons arrêter. Quand on a quelques montants, on les transferts à l’étranger. Les dollars qui viennent ici, on les transporte, non ? Donc, nous aussi, on doit les transporter ».

Voulant être très précis, monsieur Yéro Baldé ajoute : « C’est vrai qu’on peut faire des virements, mais on peut aussi les transporter dans les avions, par bateaux ou autres manières. Ce n’est pas la Guinée seulement qui a des comptes à l’étranger ».

Revenant sur  la transaction ‘’Dubaï – Dakar’’ avec un vol spécial (Dakar-Conakry-Dakar) Yéro Bldé affirme : « vous savez, notre souci n’est pas l’itinéraire, l’important est qu’on transporte l’argent, et que l’argent arrive dans notre compte à l’étranger. On l’a fait aujourd’hui, on le fera demain et pour  toujours. Vous-même vous savez qu’Emirate ne vient pas actuellement en Guinée à cause d’Ebola. On a conclu avec un aéronef pour effectuer le transport, ce qui nous intéresse est qu’on transporte l’argent, pas l’itinéraire,»

Pour finir, M. Baldé affirmera qu’il y a « certains ne veulent pas le développement de la Guinée, mais ils se trompent… »

Assy  Diallo