BENQ DIGITAL CAMERALe mot d’ordre de grève générale illimitée, lancé par le mouvement syndical guinéen, a largement été suivi ce lundi 5 janvier à Labé dans un contexte de crise entre la CNTG et l’USTG, a constaté sur place le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.​

Une grande confusion régnait au début de la journée parce que cette date du 5 janvier ciblée par le mouvement syndical pour le déclenchement de la grève a coïncidé à un jour ouvrable décrété férié, chômé et payé par le Président de la République, à cause de la célébration de l’anniversaire de la naissance du Prophète (PSL), le vendredi 2 janvier dernier. Même si la majorité des boutiques et magasins du marché central étaient fermés, le secteur des transports paralysé, les banques et assurances non fonctionnelles, bon nombre d’observateurs espéraient que le syndicat allait reporter le déclenchement de cette grève au mardi 6 janvier, premier jour ouvrable de la semaine. Au point que des gens étaient mobilisés devant leurs boutiques et magasins. A côté des nombreuses femmes affairées à l’achat des condiments.

Vidéo : Marché central le matin

Par contre, en début d’après-midi, suite à une large campagne de sensibilisation des  organisateurs du mouvement les rues de Labé sont devenues petit à petit désertes.

Vidéo : Milieu de la journée

Au quartier général de la CNTG, installé à la gare routière de Daka, les élus syndicaux se déclarent satisfaits de cette première journée de grève. Dans la vidéo suivante vous pouvez suivre l’entretien que nous avons eu avec le patron des lieux, Elhadj Lamine Sangaré, secrétaire général de l’union régionale des travailleurs de Labé.

Vidéo : Lamine_Sangaré_cntg_Labé

​​

Ce sentiment de satisfaction est largement partagé par les responsables de l’antenne régionale de l’USTG de Labé. A en juger par ces propos du camarade Alpha Ousmane DIALLO.

Vidéo : alpha_ousmane_ustg_labé

A noter qu’à cause de querelles de personnes pour des intérêts égoïstes, la CNTG et l’USTG évoluent en rangs dispersés à Labé même avec ce mouvement de grève générale illimitée co-déclenchée au niveau national avec les deux centrales syndicales. Cette réalité n’honore guère le mouvement syndical guinéen même si les camarades Amadou DIALLO et Louis Bemba SOUMAH laissent faire.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 660 11 35 15

Facebook Comments