NongoCe vendredi  22 Août, les habitants de Nongo-Contéyah se sont opposés, a l’envoie de leur transformateur qui serait en panne. Ils ont boqué l’équipe d’EDG qui est venu avec un camion portent deux transformateurs, tout en exigent la réparation de la panne ‘’minime’’ avant de laisser le camion et son contenu partir.

Ils étaient nombreux, les jeunes du quartier, qui se sont opposés ce vendredi  soir, à l’équipe d’EDG venir chercher leur transformateur pour aller le réparer dit-on. Mais, selon certains habitants du quartier, le transformateur qui était dans leur quartier était jusque là bon. «  C’est le jour où l’équipe de EDG est venue pour, disent-ils, aménager la ligne du quartier en deux ligne que nous avons un problème avec ce transformateur. Avant, le courant venait tout en respectant le tour. Mais, maintenant, quand le courant vient, c’est juste pour 30 à 45 minutes ; aussitôt, on le perd », se plaint un jeune.

Un autre jeune du nom d’Alex, qui n’a pas voulu être filmé, expliquait les raisons du maintient du camion d’EDG au chef du quartier et au un commandant de la gendarmerie nationale : « Un vendredi, ils (agents EDG) sont venus, ils nous ont débranché l’ancien transfo. Il était question, soit disant, de nous  mettre sur une nouvelle ligne. Moi, je n’étais pas là. Dès que je suis arrivé, la nuit il a pété. Nous avons fait quatre jours sans courant. Il a fallut qu’on contacte les responsables d’EDG, qui sont venus réparer encore et il n’a pas fait deux jours celui-ci aussi a pété.  Aujourd’hui, aucune de ses personnes ne peux vous dire ici, qu’il reçoit une tension de 150. Notre frigo ne fonctionne plus, la tension est très basse. Cela fait deux semaines que les clients se plaignent à EDG, pour qu’il essaye de réparer. J’ai vu ici le responsable de EDG, je l’ai interpelé pour demander qu’ils essayent de réparer parce que le courant qui vient ne nous sert à rien. Aujourd’hui, ils sont arrivés pour enlever le transformateur, les jeunes se sont opposés. Le responsable d’EDG, M. Traoré, nous  a dit qu’ils vont réparer. On a demandé sur quelle base ils vont envoyer le transformateur ? Sa réponse n’étant pas satisfaisante, on a dit : si on ne répare pas notre transformateur, le camion n’ira pas avec les deux autres qu’ils transportent déjà. Vous nous réparez  la panne, sinon vous ne pouvez pas partir. Nous sommes là, rien ne sera cassé, ni détruire. C’est pourquoi nous avons rencontré les responsables du quartier pour qu’ils disent  à EDG de nous mettre sur l’ancienne ligne. C’est simple ! Quand le problème sera résolu vous prenez votre camion et les deux autres transformateurs, vous partez ».

Au moment même de la discussion, une équipe de la gendarmerie est arrivée sur les lieux. Après une dizaine de minutes, l’équipe a pris congé et les agents de EDG, s’efforçaient de  réparer le transformateur à basse tension du quartier.

Cependant, certains jeunes murmuraient entre eux que les gens d’EDG, voulais envoyer leur transformateur dans un autre quartier sur la route Le Prince où il y avait des manifestations justement contre le manque d’électricité. Ce qui a été démenti par les agents d’EDG sur place.

A rappeler que toutes nos tentatives d’interviewer le chef du secteur ont été vaines, malgré sa volonté de se prêter à nos questions. Mais, très malheureusement, certains  jeunes se sont opposés en lui indiquant que cela pourrait lui couter son poste.

 Abdoulaye Oumou

 

Commentaires