Les fidèles musulmans de la ville carrefour se sont fortement mobilisés hier vendredi 26 mai 2018, dans les différents lieux de prières des quartiers de la commune urbaine. La démarche visait à implorer la grâce divine pour l’obtention de la pluie, a constaté sur place Guineematin.com à travers un de ses correspondants dans la région.

La région de Mamou connait une sécheresse inhabituelle à cette période de l’année. La situation joue négativement sur les activités agricoles, notamment la semence du maïs.

A la demande d’Elhadj Ahmadou Kolon Barry, inspecteur régional des affaires religieuses de Mamou, à toutes les ligues préfectorales et sous préfectorales de sa juridiction, que ces séries de lecture ont initiées. Elles visent à implorer la grâce divine pour que la sécheresse ne soit qu’un souvenir. « Nous avons constaté le retard de la pluie dans notre région administrative de Mamou et nous savons que rien ne peut se passer sans eau. Allah a dit dans le Coran qu’Il a créé toute chose à partir de l’eau. C’est pourquoi, j’ai invité toutes les ligues préfectorales et sous préfectorales de faire face à Dieu pour invoquer sa grâce afin d’obtenir la pluie, car c’est une tradition du prophète Mohammad (PSL) ».

Elhadj Ibrahima Diallo

Dans son sermon, Elhadj Ibrahima Diallo de la ligue islamique préfectorale, dans un langage clair et franc a invité les musulmans à la crainte d’Allah, au pardon et au repentir avant de dégager les causes de l’absence de la pluie et la stérilité de la terre. « Si quelqu’un demande quelle est la cause de l’absence de pluie, la réponse est que la cause ce sont les péchés, d’après la parole d’Allah. Donc, les péchés sont la cause du mal, des calamités, de la pauvreté, de la maladie et autres choses qui font du mal aux serviteurs D’Allah. Donc, que les gens reviennent à l’adoration d’Allah, à son obéissance. Il est généreux pour ses créatures, Il leur donne des bienfaits qui sont plus grands que ce qu’ils ont fait ».

Et comme si Dieu avait entendu le cri de cœur des fidèles musulmans, quelques heures plus tard tout Mamou était complètement inondé.

De Mamou, Boubacar ramadan Barry pour Guineematin.com

Facebook Comments

Guineematin