Pas de chambre de criminelle à la Cour d’Appel de Conakry : de nombreux dossiers en attente d’être traités

Jan 27, 2018

Il y a quelques années, les dossiers criminels n’étaient jugés que par la cour d’assises en Guinée. Mais, en faveur de la réforme du secteur de la justice menée par l’actuel Garde des sceaux Maître Cheick Sacko, compétence a été donnée aux tribunaux de première instance pour juger ces affaires. Cela non seulement pour éviter la mise en place de la cour qui est assez coûteuse et en même temps éviter l’accumulation des dossiers à juger. Depuis quelques mois donc, les affaires criminelles continuent d’être traitées par les différents tribunaux de première instance, mais les parties qui ne sont pas satisfaites des jugements rendus en première instance ne peuvent pas bénéficier d’un procès en appel, en raison de l’inexistence d’une chambre criminelle à la cour d’appel de Conakry.

Lire

Suppression des assises, corruption des juges… Voici ce qu’a fait le comité de réformes de la justice

Mai 20, 2016
Elhadj Alpha Saliou Barry est le président de la commission de réformes de la justice et directeur national des affaires civiles et du sceau

Elhadj Alpha Saliou Barry, président de la commission de réformes de la justice et directeur national des affaires civiles et du sceau

Elhadj Alpha Saliou Barry est le président de la commission de réformes de la justice et directeur national des affaires civiles et du sceau. Guineematin.com l’a interrogé sur les principales innovations apportées dans les projets de code civil, pénal, de la procédure pénale et de justice militaire. C’était en marge d’un atelier d’imprégnation de ces textes, organisé les 16 et 17 mai 2016 à Kindia par le département de la justice avec l’appui du PNUD, en faveur des acteurs de la société civile guinéenne.

Lire