Gabriel Haba du CNOSCG répond à Alpha Boubacar : « l’UFDG est un parti haineux, hypocrite et irresponsable »

21 janvier 2018 à 16 04 19 01191

Alpha Boubacar Bah de l’UFDG

Dans une déclaration publiée sur Guineematin.com avant-hier, vendredi 19 janvier 2018, Alpha Boubacar Bah, coordinateur adjoint de la cellule de Communication de l’UFDG, s’en est pris au président du CNOSCG, Dr. Dansa Kourouma, qu’il a accusé d’être un militant du RPG déguisé en acteur de la société civile. Cette sortie de l’opposant faisait suite à une autre sortie médiatique de l’activiste de la société civile, qui avait dénoncé une implication de responsables de l’UFDG à Yomou dans la tentative d’assassinat contre la présidente de la CEPI de cette préfecture.

Lire

Khalidou Dieng du CNOSCG sur la liste de l’UFDG à Labé : la réaction de Dansa Kourouma

12 décembre 2017 à 9 09 33 123312

Dansa Kourouma, président du CNOSC

Comme annoncé par une précédente dépêche de notre correspondant à Labé, le président du conseil préfectoral de la société de Labé, Khalidou Dieng s’est fait inscrire sur la liste de l’UFDG pour devenir un des conseillers communaux. Joint au téléphone par Guineematin.com, le président du CNOSCG, Dr. Dansa Kourouma n’a pas écarté la possibilité qu’un acteur de la société civile soit candidat dans une élection. Il a simplement décrit certaines conditions à respectées par le postulant.

Lire

Législatives de 2013 : Dansa Kourouma va saisir la justice sur les 300 mille Euros « détournés » par le CNOSC

27 septembre 2017 à 17 05 55 09559

Un contentieux oppose depuis quelques temps le Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSC) et l’Union européenne (UE). Ce différend, né de la gestion de la subvention de l’UE pour l’observation et le suivi des élections législatives de 2013, prend une nouvelle tournure. Le bureau actuel du CNOSC compte transmettre le rapport d’audit de cette gestion à la justice guinéenne, a appris Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Lire

Vers les élections locales en Guinée : tous les acteurs résolument engagés à la réussite du processus

30 août 2017 à 20 08 50 08508

Attendues depuis 2010, les élections locales tardent encore à être organisées en Guinée. Pourtant, il y a des signaux qui laissent entrevoir un pas dans la bonne direction. Des signaux qui font espérer la tenue d’élections locales pacifiques et participatives dans les mois à venir. Chaque acteur est entrain de jouer sa partition, tant bien que mal, pour conférer à ces consultations électorales le succès tant souhaité. L’application progressive du contenu de l’accord politique inter-guinéen du 12 octobre 2016 participe de cet élan vers ces élections locales, a constaté sur le terrain Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Lire

Dansa Kourouma sur les montants déboursés pour la réception d’Alpha Condé : « c’est de la corruption de masse »

11 février 2017 à 10 10 51 02512

Dans la soirée d’hier, vendredi 10 février 2017, un groupe de médias dont Guinnematin.com, a eu un entretien avec Dr Dansa Kourouma, président du Conseil National des Organisations de la Société Civile (CNOSC). De nombreux sujets étaient au menu de cette conférence-débat : la constitution par l’opposition républicaine d’un front uni contre un 3ème mandat pour mandat pour Alpha Condé et les rumeurs entourant la somme de 16 milliards de francs guinéens qui auraient été déboursé pour l’accueil du président de la République à Conakry et à Kankan.

Lire

Election de Trump: « c’est aux africains de s’adapter au nouvel ordre mondial », dit Dansa Kourouma

9 novembre 2016 à 10 10 56 115611

Dansa KouroumahAprès que les urnes aient livré leur verdict aux Etats-Unis d’Amérique avec l’élection de Donald Trump, les réactions comment à se faire entendre. Interrogé ce mercredi 09 novembre 2016 par un reporter de Guineematin.com, Dr Dansa Kourouma, président du Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne (CNOSC) dit respecter le choix du peuple américain. Mais, cet acteur la société civile invite nos gouvernants à revoir leur copie.

Lire

Drame de Lambandji, puis de Robané : après la justice, le CNOSC-G lance une enquête alternative

6 février 2015 à 18 06 28 02282

CNOSC, Conseil national des organisations de la société civile de Guinée Le drame qui a coûté la vie 34 jeunes  le 29 juillet 2014 continue de faire débat en Guinée. Le conseil national des organisations de la société civile guinéenne (CNOSC-G) annonce une enquête alternative sur ce sinistre.  Selon le président la structure, Dr. Dansa Kourouma, ils vont identifier l’ensemble des facteurs qui ont occasionné le drame, a appris Guineematin.com

Lire