Goureissy Condé à Guineematin : « l’ethnocentrisme est le plus grand piège que l’occident a jeté sur l’Afrique »

Août 11, 2017

Comme annoncé précédemment sur Guineematin.com, la situation sociopolitique de la Guinée continue d’inspirer les acteurs de la société civile. Dans une interview accordée à deux de nos reporters, hier mercredi 09 juillet 2017, Dr Sékou Goureissy Condé a exprimé son point de vue sur la série de manifestations de l’opposition républicaine, enregistrée ces derniers temps à Conakry. Le président de la Convention des Acteurs Non Etatiques de Guinée (CANEG), a également évoqué la crise à la CENI, les propos ethnocentriques qui polluent l’atmosphère et le partenariat qui est entrain d’être scellé entre la CANEG et des institutions ouest-africaines de la société civile.

Lire

Dr. Goureissy Condé : « la dernière manifestation de l’opposition suscite de l’espoir » (vidéo)

Août 10, 2017

A l’occasion d’une interview accordée à deux reporters de Guineematin.com hier, mercredi, 09 août 2017, Dr. Sékou Goureissy Condé, président de la Convention des Acteurs Non Étatiques de Guinée (CANEG) s’est prononcé sur plusieurs sujets de l’actualité nationale. L’ancien ministre du Général Lansana Conté en charge de la Sécurité a donné son point de vue sur les dernières manifestations de l’opposition républicaine, le dernier arrêt de la Cour Constitutionnelle sur la CENI, le débat sur une CENI politique ou technique, etc.

Lire

Dr. Goureissy Condé sur le nouveau code électoral : « il ne renforcera que la suprématie des partis politiques »

Mar 15, 2017

Dans la soirée d’hier, mardi 14 mars 2017, Dr. Sékou Goureissy Condé, acteur de la société civile guinéenne a accordé une interview à plusieurs médias de la place, dont Guineematin. Avec l’ancien ministre de la sécurité, il a été question entre-autres du code électoral, de la récente extradition de Toumba Diakité, de la loi d’accès à l’information publique….

Lire

L’Assemblée et le parti au pouvoir incendiés, les manifestants vers Ouaga 2000 : « Nous sommes vers la limite du possible ! », dixit un médiateur

Oct 30, 2014

Marche des Burkinabès contre Blaise  Compaoré« Le gouvernement a retiré le projet de loi, les militaires sont déployés ! Oui, ce sont des coups de feu que vous entendez ! L’Assemblée nationale et le siège du parti au pouvoir ont été incendiés, la radio et la télévision prises d’assaut, les manifestants se dirigent actuellement vers Ouaga 2000… », a appris Guineematin.com de sources bien informées.

Lire