Conakry « ville morte »: Evaluation à mi-parcours

Avr 2, 2015 0

11117800_748692615227898_1260131248_nAu grand marché Madina, les activités sont de plus ou moins intenses. Le centre Fatako reste fermé, mais des étalagistes et autres boutiquiers continuent leurs activités. A Bonfi, c’est le même constat qui se dégage, tout comme au marché de Matoto où la « la ville n’est pas morte ». Notre envoyé spécial du côté du Km 36 nous rapporte que de Lansanaya Barrage au Km 36, le mot d’ordre de l’opposition est moins suivi.

Lire