Discours musclés des opposants à Bambéto : une journée « Ville morte » annoncée ce jeudi

27 septembre 2017 à 20 08 52 09529

L’opposition républicaine a organisé ce mercredi, 27 septembre 2017, une marche funèbre pour accompagner les deux jeunes (Ismaël Bah et Ibrahima Sory Sow) qui ont succombé à leurs blessures par balles suite à la marche du mercredi dernier, 20 septembre 2017. Après l’enterrement, c’est l’honorable Aboubacar Sylla qui a porté la parole de l’opposition républicaine.

Lire

Marche de l’opposition : l’interview de Cellou Dalein et des autres leaders avant le départ

2 août 2017 à 10 10 58 08588

Les leaders de l’opposition guinéennes s’apprêtent à rejoindre leurs militants et sympathisants dans les rues de Conakry, notamment sur la route le Prince où la marche a été autorisée entre Cosa, Bambéto, Hamdallaye et Dixinn. Venus prendre le départ au domicile du président de l’UFDG et chef de file de l’opposition guinéenne, Elhadj Cellou Dalein Diallo, les leaders ont accepté de dire quelques mots au reporter de Guineematin.com avant leur sortir.

Lire

Lola : la prévention des conflits électoraux au centre d’une formation des leaders communautaires

9 mars 2017 à 18 06 20 03203

La Cellule Balai Citoyen de Lola a conféré ce jeudi 09 mars 2017 avec les représentants des leaders communautaires dans la salle de conférence de la préfecture. Il a été question du « Renforcement des capacités de leadership citoyen dans la vulgarisation des textes de lois pour des élections locales crédibles en guinée forestière », a appris sur place Guinematin.com, à travers son correspondant local.

Lire

Grève syndicale : vers la levée du mot d’ordre ou le durcissement du mouvement ? (Opinion)

16 février 2017 à 19 07 18 02182

Cette question se pose de nos jours surtout dans la tête des parents d’élèves, tétanisés par une grève des enseignants déclenchée depuis le 6 février 2017 sur l’ensemble du territoire national. Si la rencontre des leaders syndicaux de l’éducation et le Chef de l’Etat en présence de certains membres du gouvernement et du cabinet présidentiel avait suscité un grand espoir d’arriver à la fin de cette grève qui n’a que trop duré, la fédération syndicale professionnelle de l’éducation (FSPE) et le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) à travers leurs responsables semblent jouer sur les nerfs des parents d’élèves et l’avenir des enfants du pays, a-t-on l’impression.

Lire

Yamoussa Touré, SG de la COSATREG sur la grève syndicale de ce 1er février 2017 : vidéo

31 janvier 2017 à 21 09 28 01281

Dans un entretien accordé à un reporter de Guineematin.com, Yamoussa Touré, le secrétaire général de la COSATREG (Confédération Syndicale Autonome des Travailleurs et Retraités de Guinée), a parlé de la grève déclenchée avec neuf autres centrales. Ce leader syndical en a profité pour dénoncer l’incompétence du ministre de la Fonction publique, Sékou Kourouma, dont il réclame même le limogeage et aussi l’intersyndicale CNTG-USTG dont les leaders (Amadou Diallo et Luis Mbemba Soumah) sont accusés d’être manipulés et à la solde du Gouvernement…

Lire

Les leaders syndicalistes critiqués par la base : voici la vidéo de la suspension de la grève

19 février 2016 à 13 01 26 02262

Bourse du Travail, syndicalistesComme nous l’annoncions précédemment, les leaders syndicaux qui ont été à la base de la grève générale (qui a plongé la Guinée dans une cessation d’activité ces cinq dernier jours) ont eu du mal à annoncer la suspension de la grève, puisque le prix du carburant, point le plus important du mouvement, est resté inchangé : 8 000 francs guinéens par litre.

Lire

Suspicion entre travailleurs et leaders syndicaux : « si vous n’êtes pas corrompus, montrez-le »

4 février 2016 à 13 01 55 02552

Syndicaliste0Comme nous l’annoncions précédemment, une réunion s’est tenue à la Bourse du Travail (siège du syndicat) entre les leaders syndicaux et les travailleurs, dans la matinée de ce jeudi 4 février 2016. A l’unanimité, la décision a été prise d’aller en grève à partir du 15 février. Mais, une large partie du débat a été consacrée à des explications sur des accusations de corruption contre les dirigeants, a constaté Guineematin.com sur place.

Lire

RESEAU AFRICAIN POUR LA STABILITE DE LA CONSTITUTION (R.A.S.C)

30 janvier 2016 à 13 01 06 01061

Docteur Ousmane BangouraLes Peuples Africains suivent avec consternation et inquiétude les tueries de leurs frères et sœurs du Burundi, conséquence directe du non respect des Accords d’Arusha et de la violation flagrante de la constitution, dans le seul et  unique but de se cramponner au pouvoir, sans se soucier que le peuple Africain du Burundi est déjà meurtri par le récent génocide qu’il à subi.

Lire

Réconciliation entre syndicalistes : Yamoussa Touré retire sa plainte

19 mai 2015 à 12 12 28 05285
syndicat, COSATREG, ONSLGLe Syndicaliste Yamoussa Touré secrétaire général de la confédération syndicale des travailleurs retraités de Guinée (COSATREG) a finalement décidé de retirer sa plainte contre Amadou Diallo, secrétaire général de la Confédération nationale des Travailleurs de Guinée (CNTG).

Lire

Satisfait de la journée de ce jeudi, Bafoé dément avoir assiégé les leaders de l’opposition

7 mai 2015 à 13 01 34 05345
police, Baffoé, Ce jeudi 7 mai 2015, des manifestations se déroulent au niveau de certains quartiers et carrefours de la ville de Conakry, consécutives à un appel lancé par l’opposition. Contrairement aux précédentes journées de manifestation, le directeur des unités d’intervention de la police nationale, le colonel Ansoumane Bafoé Camara, a dit au téléphone de Guineematin.com qu’il est, pour le moment, très satisfait du déroulement de la journée et a justifié la présence de ses unités devant les domiciles de certains leaders de l’opposition.

Lire

Manifestation de ce jeudi : « Si ce n’est pas autorisé, on ne permettra à personne d’agir », prévient Bafoé

7 mai 2015 à 6 06 51 05515

police, Baffoé, A la veille de la manifestation que l’opposition dite républicaine compte organiser à Conakry, ce jeudi 7 mai 2015, le colonel Ansoumane Camara, directeur des unités d’intervention de la police, a accordé un bref entretien à la rédaction de Guineematin.com. Il menace de sévir comme d’habitude, si d’aventure quelqu’un s’hasardait à manifester sans autorisation, il suffit que lui Bafoé en reçoive  les instructions. 

Lire