Sortie de prison pour le Gl. Nouhou Thiam, Bondabon et Cie ? Le verdict attendu ce matin

Fév 25, 2016

Nouhou Thiam et CieEmprisonnés depuis 2011, le Général de Division Nouhou Thiam, ancien chef d’état-major général des Armée ; le lieutenant-Colonel Mamadou Bondabon Camara, ancien préfet de Dubréka ; l’adjudant Mohamed Condé, le lieutenant-Colonel Kémo Condé, le lieutenant Mohamed Condé et le Colonel Sadou Diallo attendent s’apprêtent à rallier le tribunal militaire pour écouter le verdict qui fixera leur sort ce jeudi 25 février 2016.

Lire

Retour en prison pour Nouhou Thiam et Cie : reprise des audiences le 7 janvier

Déc 30, 2015

Nouhou Thiam  et cie (1) (1)En prison depuis 2011, les six officiers de l’armée accusés de délits militaires (désertion et non respect de consigne) à l’occasion du putsch manqué du 19 juillet 2011 continuent de subir la prison. En tous les cas, leur procès a été suspendu et ne reprendra que le jeudi 7 janvier 2016, a appris Guineematin.com à travers son reporter qui suit les audiences.

Lire

Procès des six militaires : la polémique suscitée par le « musulman » Bondabon

Déc 30, 2015

Mamadou Bondabon CamaraAprès l’adjudant Mohamed Condé, lieutenant Kémo Condé et le lieutenant Mohamed Condé, dans la matinée de ce mercredi 30 décembre 2015, c’est le lieutenant Colonel Mamadou Bondabon Camara, ancien préfet de Dubréka, qui a été appelé à la barre pour répondre aux question du juge, du procureur et des avocats (partie civile et défense), a constaté Guineematin.com à travers son reporter qui suit ces audiences.

Lire

Procès des 6 militaires : Bondabon renvoyé en prison et l’audience reprend demain

Déc 23, 2015

Nouhou Thiam et avocatsC’est à 10 heures 13 minutes que le tribunal militaire (chargé de juger les six militaires détenus dans l’affaire du putsch manqué le 19 juillet 2011) a commencé ses audiences, ce mercredi 23 décembre 2015, à la Cour d’Appel de Conakry. Présidé par le juge civil Elhadj Sékou Keita, le tribunal a suspendu son audience deux petites heures après son ouverture ; et, jusqu’à demain, jeudi 24 décembre 2015 à 11 heures, alors que les discours officiels des deux ministres (Justice et Défense), du procureur et du juge avaient pris une bonne partie des activités de ce premier jour.

Lire