La FIDH dénonce les discriminations « à caractère ethnique et religieux » des arrestations en Angola »

Déc 28, 2014

Prisonniers étrangers en Angola« Les personnes sont entassées dans des cellules exiguës, sans eau ni nourriture. Certaines femmes enceintes, dont deux originaires du Mali et de la Guinée, ont été contraintes d’accoucher dans la promiscuité de ces lieux. Des actes de torture et d’extorsion de fonds auraient également été rapportés », mentionne la fédération internationale des ligues des droits de l’Homme concernant ce que subissent nos compatriotes, ainsi que d’autres étrangers en Angola, ces derniers temps. 

Lire