Mamady Keita du lycée Senghor : « le Français en Terminale Sciences Sociales est exécuté à 80,75% »

Mai 11, 2017

Au moment où l’année scolaire tire à sa fin, des cours intensifs se tiennent dans de nombreuses écoles de Conakry. Une manière de combler le vide créé à l’occasion de la grève des enseignants du mois de février dernier. Toute chose qui fait qu’aujourd’hui, dans de nombreuses écoles, les programmes d’enseignement ont connu une nette progression, rapporte un reporter de Guineematin.com qui a fait le tour de certaines écoles.

Lire