Manifestation des travailleurs de la SOTRAGUI : « nous n’avons pas de ministre au Transport… » (vidéo)

15 septembre 2017 à 6 06 19 09199

Comme indiqué par une précédente dépêche de Guineematin.com, les travailleurs de la Société guinéenne des Transports (SOTRAGUI) étaient dans les rues de Kaloum hier, jeudi 14 septembre 2017. En manifestants devant la présidence de la République, ces mères et pères de familles tenaient à rencontrer le chef de l’Etat pour se plaindre de leur situation d’abandon : « cinq mois sans salaire », criaient-ils…

Lire

Elie Kamano sera-t-il libéré ce lundi soir ? « ça m’étonnerais », dit Me Béa

17 juillet 2017 à 19 07 28 07287

Arrêté depuis la matinée de ce lundi 17 juillet 2017, Elie Kamano, artiste guinéen et leader de la manifestation contre un troisième mandat pour le président Alpha Condé est toujours détenu à la Direction de la Police Judiciaire, dans la commune de Kaloum, en compagnie de quatre autres manifestants. Joint au téléphone à 18 heures 28’, l’avocat a annoncé que les quatre personnes interpellées ont été placées en garde à vue…

Lire

Manifestation à Kamsar : les cours perturbés au lycée Filima (sous-préfet)

2 mai 2017 à 10 10 54 05545

Alors qu’on se félicitait de la sortie crise à Boké qui a connu plusieurs jours de manifestations violentes avec au moins un mort (par balles), de nombreux blessés et d’importants dégâts matériels, on apprend qu’une autre manifestation a commencé dans la sous-préfecture de Kamsar (préfecture de Boké).

Lire

Manifestation sanglante à Boké : un jeune tué par balle, plusieurs blessés et d’énormes dégâts matériels

27 avril 2017 à 11 11 05 04054

La manifestation des jeunes de Boké se continue d’engendrer des dégâts inimaginables. Déjà, dans la soirée d’hier, mercredi, les forces de l’ordre aurait tiré sur un jeune manifestant au quartier Koulifanya. Après avoir reçu la balle dans la tête, ce manifestant a été transporté aux urgences de l’hôpital régional, puis à l’hôpital ANAIM de Kamsar, il a malheureusement rendu l’âme, rapporte le correspondant de Guineematin.com dans cette préfecture.

Lire

Népotisme à la Fonction publique ? La femme du ministre Sékou Kourouma accusée d’être « la Simone Gbagbo du département »

26 janvier 2017 à 19 07 15 01151

Alors que les élèves de la presqu’ile de Kaloum battaient le pavé pour réclamer des enseignants supplémentaires dans leurs établissements, une autre manifestation parallèle se tenait entre le carrefour de la Banque Centrale et le commissariat central de Kaloum, a constaté sur place Guineematin.com, à travers un de ses reporters.

Lire

Conakry, Kérouané et Moribadou (Beyla) : les travailleurs de Rio Tinto se mobilisent

26 septembre 2016 à 9 09 55 09559

rio-tintoC’est par un SMS dont Guineematin.com a reçu copie que les travailleurs SIMFER, BCEIP et VCI ont été contactés pour la rencontre de ce lundi 26 septembre 2016 à 9 heures. L’objectif est d’informer les uns et les autres des démarches entreprises avec les autorités guinéennes, via l’inspection générale contre l’injustice dont les travailleurs se disent être victimes de la part de Rio Tinto.

Lire

Dakar : Une militante de l’UFDG arrêtée sur injonctions de l’Ambassadeur

1 juin 2015 à 19 07 15 06156

Fodé Oussou FofanaIls étaient plusieurs centaines de Guinéens vivant au Sénégal à rallier très tôt, ce lundi 1er juin 2015, la Chancellerie de notre Représentation diplomatique à Dakar, pour prendre part à un sit-in initié par les responsables locaux de l’Opposition Républicaine et parrainé par le Vice-président de l’UFDG, l’honorable Fodé Oussou Fofanah, dépêché dans la capitale sénégalaise par El Hadj Cellou Dalein Diallo, en raison des remous provoqués par la révision exceptionnelle des listes électorales.

Lire

CMIS de Bambéto : le marché des prisonniers interpellés lors des manifestations

16 avril 2015 à 17 05 41 04414

CMIS 2, compagnie mobile d'intervention et de sécurité Deux jours après les manifestations politiques à Conakry, le lundi 13 et mardi 14 avril 2015 à Conakry, plusieurs personnes restent encore en détention, notamment à la Compagnie mobile d’intervention et de sécurité (CMIS) de Bambéto. Ce matin, quand une journaliste de Guineematin.com s’est rendue sur les lieux, des parents y couraient encore pour essayer de faire libérer leurs enfants.

Lire

Début de l’audience : pas d’opposants au TPI de Dixinn !

15 janvier 2015 à 10 10 21 01211

opposition, UFR« Nous allons marcher de l’esplanade du stade du 28 septembre au TPI de Dixinn », avait annoncé Docteur Fodé Oussou Fofana, à l’assemblée générale ordinaire de son parti, le samedi. Puis, le vice président de l’UFDG a exigé l’équité en demandant la présence au tribunal des gendarmes qui assuraient la protection du siège du RPG.

Lire

Transition au Burkina : « Blaise Compaoré n’est plus président », annonce l’armée

31 octobre 2014 à 13 01 18 101810

militairePendant que des milliers de manifestants menaçaient de marcher sur le palais Kosyan (le palais présidentiel), comme il l’ont fait hier sur le siège de l’Assemblée nationale, un porte parole de l’armée a annoncé à la foule que Blaise Compaoré n’est plus président du Burkina Faso. Mais, le militaire n’a pas dit si le président sortant a démissionné ou s’il a été arrêté.

Lire

Quelle mauvaise fin pour Blaise Compaoré ? Des coups de feu à Ouaga, un manifestant tué, des députés réfugiés à la gendarmerie…

30 octobre 2014 à 12 12 24 102410

Ouagadougou, Burkina Faso, manifestations« Ce n’est plus le maintien ou le départ de président Blaise Compaoré qui préoccupe. C’est l’avenir du Bourkina Faso qui est en question. Ici, il n’y a pas de questions d’ethnies ou de régions comme chez vous, en Guinée. C’est toute la population qui s’est mobilisé… », a expliqué au téléphone de Guineematin.com un diplomate en poste à Ouagadou

Lire

L’Assemblée et le parti au pouvoir incendiés, les manifestants vers Ouaga 2000 : « Nous sommes vers la limite du possible ! », dixit un médiateur

30 octobre 2014 à 11 11 22 102210

Marche des Burkinabès contre Blaise  Compaoré« Le gouvernement a retiré le projet de loi, les militaires sont déployés ! Oui, ce sont des coups de feu que vous entendez ! L’Assemblée nationale et le siège du parti au pouvoir ont été incendiés, la radio et la télévision prises d’assaut, les manifestants se dirigent actuellement vers Ouaga 2000… », a appris Guineematin.com de sources bien informées.

Lire