Fait divers : elle passe 5 jours à la gendarmerie de Mamou pour rembourser les frais de son mariage

Juin 9, 2017

Mariée en Décembre 2016 à Mody Djibril Barry, un cultivateur, Assiatou Bah, une jeune commerçante est aujourd’hui contrainte par sa belle-famille de rembourser tous les frais du mariage effectués par son époux. Et, pour cause, madame Assiatou Bah aurait quitté Béréko, le village de résidence de son mari, pour s’établir à Mamou ville (où elle exerçait son commerce) afin de prendre soin de sa grand-mère, a appris le correspondant de Guineematin.com à Mamou.

Lire

Vie de couple: un époux livre sa mésaventure avec ses deux femmes…

Avr 14, 2017
image d'archive, rentrée judiciaire 2017

image d’archive, rentrée judiciaire 2017

Abdoulaye Diaby, polygame, dit avoir vécu 16 ans avec son épouse, Nimatoulaye, qui a fait pour lui 5 enfants tous vivants. « Mais, aujourd’hui, cette femme est devenue envahissante dans le foyer ! Elle a cassé mon bras à l’aide d’un balai, elle a blessé Ismaël, le fils de ma deuxième épouse à l’aide d’un couteau. Son frère est venu dans ma maison sans me saluer, il m’a donné un coup de poing… Tous les jours, c’est des injures… Elle refuse de quitter la maison. Elle se bagarre avec ma femme, Fatoumata Binta », s’est-il plaint au tribunal.

Lire

Hôpital de Fria : le fiancé d’une patiente bastonne une sage femme après la mort de son enfant

Jan 30, 2017

Les faits se sont déroulés dans la matinée de ce lundi 30 janvier 2017, à l’hôpital préfectoral de Fria. Fatoumata Djaraye Barry, sage femme de garde, a été battue par Sékou Sylla, le fiancé de mademoiselle Aïssatou Diallo, une patiente d’une vingtaine d’années, venue accoucher à l’hôpital et qui accuse la sage-femme d’avoir tué son bébé, a constaté Guineematin.com à travers sa correspondante locale.

Lire

La réponse du berger à la bergère (la chronique de Yembering Diallo)

Jan 3, 2017

Humour : Cette histoire se serait passée quelque part en Guinée. Elle concerne le couple Issa et Fatoumata. Depuis leur mariage, le mari n’a jamais eu le moindre respect pour sa femme. Il la considérait comme son esclave. Pour un OUI ou pour un NON, Issa corrigeait sa femme proprement. Si bien que Fatoumata avait les traces de cette violence conjugale partout sur son corps.

Lire

Mariama Koulibaly contre Titi Camara au tribunal : réactions des avocats après le verdict

Déc 22, 2016

Depuis le 23 avril 2016, le couple  Aboubacar Titi Camara- Mariama Koulibaly ne s’entend pas. L’épouse a porté plainte contre son époux pour abandon de famille, menaces, faux et usage de faux et autres …

Saisi de cette affaire, le Tribunal de Première Instance de Dixinn, a,  après avoir consacré plusieurs audiences sur cette affaire à huit clos, rendu la décision ce jeudi 22 décembre 2016, a  constaté Guineematin.com à travers deux de ses reporters.

Lire

Fria : une femme tente de tuer son mari en intoxiquant son repas

Oct 21, 2016

familleBoubacar Diallo, citoyen résident au quartier Tigué, dans la commune urbaine de Fria, et ses trois enfants ont frôlé la mort dans la nuit d’hier, jeudi 20 octobre 2016, en consommant du riz garni d’une sauce à base de feuilles de manioc, préparé par la femme qu’il a légitimement épousée. Mariama Dalanda Bah, c’est le nom de la bien aimée de la victime Boubacar, actuellement alité à l’hôpital préfectoral en compagnie de ses trois fillettes, a appris Guineematin.com des victimes.

Lire

Conakry : un tribunal condamne un mari à un an de prison ferme et à 3 ans d’interdiction de s’approcher de sa femme

Sep 29, 2016

Justice logo«  Il ne fait rien, il  fume, il boit de l’alcool et il m’insulte. Je lui ai cherché du travail dans une société de gardiennage, il a abandonné le travail. Il m’a dit qu’il veut envoyer des marchandises à l’intérieur du pays pour revendre. Il a fait ça un peu. Et, un jour, il est venu me dire qu’il veut maintenant vendre du chanvre indien. C’est ainsi que j’ai cherché à me débarrasser de lui », explique madame Diallo Fatoumata Camara.

Lire

Amputation de la main d’une femme par son mari à Kindia: la ministre Sanaba Kaba très choquée

Mai 29, 2016

Mmah CamaraComme nous l’écrivions précédemment, un homme, Mohamed Sylla, a récemment coupé le bras de sa femme, Mmah Camara, qu’il a accusé de désobéissance après leur retour du champ, dans la sous-préfecture de Bangouyah. Hier, samedi 28 mai 2016, la ministre de l’Action sociale, madame Sanaba Kaba, s’est personnellement rendue à Kindia pour voir la victime et annoncer la justice sur cas, au nom du gouvernement, a constaté Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Lire

Kindia : un homme coupe le bras de sa femme pour « désobéissance »

Mai 26, 2016

Cette incroyable histoire s’est produite dans la soirée du mardi 24 mai 2016, au district de Dembayah, sous-préfecture de Bangouyah, préfecture de Kindia, où un homme, âgé de trente ans du nom de Mohamed Sylla résidant a coupé « volontairement » le bras gauche de sa femme du nom de M’mah Camara, âgée d’une vingtaine d’année, à l’aide d’un sabre pour désobéissance, a appris Guineematin.com, à travers son correspondant local.

Lire

Coin du musulman : « la dote de l’amour, c’est la fidélité », selon l’imam de Companyah 

Juil 4, 2015
Thierno Abdoul Hamid BALDE, imam de Companyah

Thierno Abdoul Hamid BALDE, imam de Companyah

Dans son sermon de ce troisième vendredi du mois saint du Ramadân, Thierno Abdoul Hamid BALDE, imam de Companyah dans la commune urbaine de Labé a exhorté les femmes à s’éloigner des mèches, aimer et respecter leurs époux dans le but d’être récompensé par le Paradis, a constaté sur place le correspondant de Guineematin.com dans la préfecture.

Lire

Accusé de coucher avec l’épouse de son ami vivant en Angola, il renvoie sa femme

Juin 8, 2015

Ville de Luanda, marginal, AngolaIncroyable, mais vrai ! Un homme qui frise la quarantaine, T.M.D, a renvoyé récemment sa femme pour « la punir » de son refus de se taire, a appris un des reporters de Guineematin.com ce lundi 8 juin 2015. La scène s’est passée le jeudi 04 juin 2015 au secteur Samatran, relavant du quartier de Sonfonia, dans la commune de Ratoma, à Conakry.

Lire

Court-circuit à Yimbaya Tanéné : une famille, prisonnière des feux, s’en est sotie de justesse et est hospitalisée à Donka

Août 16, 2014

la victimeLa nuit dernière un couple et deux enfants ont été réveillés par des flammes au quartier Yimbaya Tanéné dans la Commune de Matoto. Extraits par un petit trou, les victimes, en plus des brûlures, ont subit des blessures. Un court circuit serait à l’origine de l’incendie. « Ces derniers temps, il y avait trop de variation du courant », comment-on au quartier.

Lire