Mamou : Hadiatou Diallo condamnée à 13 ans de prison pour le meurtre de sa coépouse

Avr 26, 2017

Accusée d’avoir délibérément administré des coups de couteaux mortels à sa coépouse, feue madame Safiatou Garanké Bah, lors d’une bagarre qui a éclaté entre elles dans la maison conjugale, à l’absence de leur mari, monsieur Abdoulaye Bah, qui réside en Angleterre, madame Hadiatou Diallo, âgée de 26 ans, a été reconnue coupable des faits qui lui sont reprochés, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Mamou, ce mercredi 26 avril 2017.

Lire

Une femme tue sa coépouse à Mamou : le procureur dénonce la responsabilité du mari qui vit en Europe

Avr 13, 2017

Quatre ans après son arrestation, le 13 Avril 2013, pour le meurtre présumé de sa coépouse, madame Hadiatou Diallo, âgée de 26 ans, a comparu hier, Mercredi 12 Avril 2017, au tribunal de première instance de Mamou. Elle est accusée d’avoir délibérément administré des coups de couteaux mortels à madame Safiatou Garanké Bah lors d’une bagarre qui a éclaté entre elles au domicile conjugal, à l’absence de leur mari, Abdoulaye Bah, résidant en Angleterre, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Mamou.

Lire

Viol sur une vieille de 74 ans à Dalaba: le jeune violeur condamné à dix ans de prison

Avr 5, 2017

Ce mercredi 5 avril 2017, le tribunal de première instance de Mamou a rendu sa décision dans le dossier ‘’ Bademba Keïta’’, un jeune homme de 27 ans qui est accusé de vol et de viol sur une vieille de 74 ans. L’accusé a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle à temps, avec une période de sûreté de 5 ans et au payement de trois millions cinq cent cinquante mille francs (3 550 000GNF) à la partie civile, rapporte le correspondant de Guineematin.com à Mamou.

Lire

Viol sur une vieille de 74 ans à Kankanlabé (Dalaba) : 10 ans de prison requis contre Bademba Keïta

Mar 23, 2017

Accusé de vol et de viol sur une vieille de 74 ans, Bademba Keïta, un jeune homme de 27 ans a comparu pour la seconde fois hier, mercredi 22 mars 2017, au tribunal de première instance de Mamou. Les faits qui lui sont reprochés remontent au 15 mars 2016 dans la sous-préfecture de Kankalabé, préfecture de Dalaba, a appris Guineematin.com à travers son correspondant à Mamou.

Lire