Justice logoL’institution nationale indépendante des droits humains (INIDH) a prêté serment ce jeudi 8 janvier 2015, devant la cours suprême de Conakry. Les membres de cette structure ont promis et juré de défendre les droits humains sans partie pris en Guinée.

Ce matin, après l’appel des 33 membres qui constituent la nouvelle institution nationale indépendante des droits humains, la greffière de la cour, madame André camara et le 2ème procureur, Monsieur Alpha Doumbouya ont fait une lecture brève et un rappel des textes de loi sur les conventions et les règles qui expliquent le fonctionnement de la structure.

Présents dans la salle d’audience, les membres de l’INIDH,  provenant des départements différents et des ONG, ont juré et pris des engagements successivement devant le président de la cour et les témoins, de travailler strictement selon les textes sans partie pris pour le respect des droits humains.

Président de la cour suprême, M. Mamadou Sylla,  rappelle aux différents membres de l’institution : «  ce présent serment ne doit pas être pris à la légère. Il a une double fonction. Violé votre serment a un coût moral. Détourner les yeux à de violations des règles, encourager la violence, corrompre le système social, etc…», a-t-il mis en garde.

Selon lui, en prêtant serment, les membres adhérent  à un système plus équitable. Ils s’inscrivent également de manière solennelle dans la longue lignée des femmes et des hommes qui s’engagent et qui donnent chance à la règle de droit, ajoute le M. Sylla.

Pour terminer, le président de la cour, M. Mamadou Sylla,  soutient que les membres de l’INIDH, doivent désormais apporter leur connaissance et leur expérience aux services publics. L’intégralité morale te le respect des droits humains sont des qualités auxquelles ils doivent s’attacher.

Fatoumata Keïta  Pour Guineematin.com

Tel: (+224) 654 47 99 71

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin