Ousmane Pélé Diop, UFDG Kaloum, Coronthie « Ensemble, changeons la Guinée » ! C’était le slogan du candidat Alpha Condé aux élections présidentielles de 2010. Mais, depuis son arrivée au pouvoir, combien de Guinée ont perdu leur emploi pour avoir affiché ou simple avoir été soupçonnés ne pas partager sa politique, sa façon de gouverner ou même avoir juste révélé les magouilles et corruptions qui gangrènent la gouvernance actuelle ?

Notre confrère, Mandian Sidibé a été persécuté et a réussi de justesse à sortir du pays et est obligé de vivre en exil ! Mouctar Bah est persécuté jusqu’à sa rédaction parisienne pour dire qu’il ne doit plus travailler, même pour un média français, sous le ciel d’Alpha Condé… Un ancien ministre de la Communication qui s’attaquait à nos confrères d’Espace Tv, du groupe Hadafo Médias, avait trouvé les mots justes : « tant que nous sommes aux affaires »… On lui en a voulu, il a quitté « les affaires », mais Espace Tv est toujours contrainte d’être « la télé d’une autre planète » ! Même en déboursant des montants colossales pour offrir aux Guinéens d’ici et de l’étranger l’actualité de chez nous, nos confrères d’Espace Tv ne sont toujours pas « libres »…

Tous les secteurs d’activités sont concernés, publics comme privés. Même le simple vendeur à Madina est désormais conscient qu’il doit subir les écailles du « changement », au port, aux impôts ou d’une autre manière. Celui qui semblait l’ignorer vient de l’apprendre à ses dépends. Ousmane Pélé Diop n’était ni journaliste, ni commerçant ! C’était l’entraîneur de l’ASFAG, association sportive des forces armées guinéennes. Mais, il vient de perdre son boulot pour (blasphème) avoir quitté le parti au pouvoir, le RPG du président Alpha Condé… Guineematin.com a envoyé un reporter chez lui pour mieux vous informer.

Voici la vidéo de notre entretien :

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin