CAN 2015, Guinée EquatorialeIl était 5 heures GMT ce vendredi 16 janvier quand les joueurs du Sily national de Guinée ont atterri à l’aéroport international de Malabo, en Guinée Equatoriale. Notre équipe nationale provenait du Maroc où elle a effectué une mise au vert de quelques jours dans la perspective de la CAN qui s’ouvre demain, samedi 17 janvier.

Une mise au vert sanctionnée par deux matchs amicaux qui ont vu le Sily s’imposer par 4 buts à 1 sur la sélection olympique du Maroc, avant de couler sur le score sans appel de 5 buts à 2 devant les lions de la Téranga du Sénégal, l’un des favoris de la CAN 2015.

Mais, la dernière défaite contre le Sénégal a douché les esprits de plus d’un, d’autant plus qu’avec 5 buts encaissés dans l’espace de 90 minutes, on est en droit de se poser des questions sur le niveau réel de notre équipe qui devra affronter des équipes de la même carrure que le Sénégal.

Des problèmes de prime pour la CAN auront été indexés pour expliquer la débâcle devant le Sénégal. Selon nos informations, le Sily a refusé les entraînements du lundi 12 janvier, soit la veille du match contre le Sénégal. Ce qui ne pouvait que saper le moral de la troupe et créer une atmosphère malsaine au sein du groupe…

La Guinée, pour rappel, est logée dans la poule D en compagnie de la Côte d’Ivoire, du Cameroun et du Mali.

Le premier match du Sily est prévu le mardi 20 janvier à Malabo, contre la Côte d’Ivoire, avec des absents de taille dans la formation guinéenne comme Seydouba Soumah, alias Konkolet et Idrissa Sylla. Le premier, auteur de 5 buts lors des éliminatoires, est suspendu pour accumulation de cartons jaunes, alors que le second est blessé, il souffre des adducteurs.

En attendant son baptême du feu, le mardi à 16 heures GMT, le staff technique du Sily a pris ses quartiers à l’hôtel Sofitel de Sipopo.

 Alpha Mamadou Diallo

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin