imam de Companyah Labé, Thierno Abdoul Hamid BALDEDans son sermon de ce vendredi 16 janvier 2015, l’Imam de la mosquée de Companyah, dans la commune urbaine de Labé, condamne vigoureusement la caricature du Prophète Mohammed (PSL) par l’hebdomadaire satirique français, Charlie Hebdo, et dénonce avec forces arguments le terrorisme qui souille l’islam, cette religion de tolérance, a appris le correspondant de Guineematin.com de l’imam de la localité en personne, Thierno Abdoul Hamid BALDE.

Dans la première partie de son sermon, l’Imam de Companyah commence sa communication par cette interrogation au nom de Dieu qui ne fait aucune différence entre ses Prophètes et instruit l’humanité d’éviter cet exercice: « Pourquoi faire une différence entre les Prophètes qui sont tous messagers d’un seul Dieu que nous adorons tous?»

Thierno Abdoul Hamid rapporte aux croyants de tous bords que « Dieu maudit toute personne qui réveille la violence. Comment pouvons-nous vivre en paix si on se déteste et s’humilie ? Comment Dieu peut-Il nous accorder sa miséricorde si on insulte ses Prophètes ? Si on s’est convenu que chacun a le choix de sa religion et que chacun doit respecter la religion d’autrui pour une paix durable, pourquoi les uns fustigent-ils la religion et le Prophète de son prochain ? Les vrais musulmans aiment tous les croyants et respectent leurs religions et Prophètes.»

Le chef religieux explique que la vie dans un monde aux religions différentes est comme un restaurant dans une grande cité où tous les plats et sauces sont préparés pour le bonheur des consommateurs : « si les uns aiment le piment parce qu’il leur donne de l’appétit, les autres sont ulcéreux et ne l’osent pas du tout. Acceptons donc nos différences. Ces différences plusieurs musulmans les acceptent et se permettent même de fêter avec les autres croyants de différentes religions. Même si ces derniers, eux, n’acceptent pas de le faire avec les musulmans lors de leurs fêtes religieuses. C’est connu. It’s Known (Alonni). Aimons-nous. Nous sommes tous des créatures de Dieu. Allah dâli nan won na. Ambê Allah lé kandan. Aucun ne jouira d’un bonheur si son voisin n’en jouit pas. ‘’Frappes mon enfant, je frappe le tiens. C’est la souffrance des enfants.’’

Histoire d’enseigner que quelque soit la puissance et le développement d’un homme, s’il n’a pas la paix, ces deux qualités sont riens avant de se demander la suite réservée à ces caricatures provocatrices. « Si ceux qui provoquent ne cessent pas notre vie ne sera qu’une spirale de violence. Let’s respect each other for a peaceful life.

Il a conclu cette première partie de son sermon par cette prière : « Dieu instaure l’amour entre les croyants de tes différents religions ! Ameen.»

Bob : Première_partie_sermon_vendredi_audio

Dans la seconde partie de ses prêches, le guide spirituel de Companyah commence remercier le Tout Puissant Allah qui a fait que Thierno Abdoul Hamid Baldé soit de ceux qui condamnent la violence instaurée par « ceux qui se réclament musulmans alors qu’ils ne le sont guère. Il fait remarquer que ces terroristes tuent plus de musulmans que de non musulmans. Ces barbares se réclament musulmans juste pour salir l’Islam et les musulmans. Ils commettent des péchés  en privant des lycéennes de leurs droits de liberté et disent qu’ils les ont islamisées et mariées. Quel mariage !»

Selon le jeune imam, l’islam n’admet pas un mariage sans l’avis de celle qui se marie et de celui de ses parents et sans dote… L’islam est une religion de droit, de paix et de pureté. « Où est leur piété ? Qu’ils rendent les filles à leurs familles respectives. You guys bring back the gils to their families.»

Après avoir  condamné avec forces arguments ces actes barbares et ignobles, l’imam de Companyah n’a pas pu se taire sur cette provocation que subissent les musulmans suite à l’humiliation de leur Prophète (PSL) : « la liberté d’expression n’exclue pas le respect de la foi des autres. Moi, Abdoul Hamid Baldé, en ma qualité de leader religieux musulman, j’interpelle tous les leaders des autres religions de retrousser les manches en vue de condamner avec la dernière énergie ses actes provocateurs pour que chacun sur cette terre vive digne, libre et souverain. C’est ainsi qu’on reste indifférent sur les massacres des palestiniens par Israël. Comment avoir la paix ? Comment le soleil peut-il briller avec des nuages ?»

C’est en ce moment que notre imam a demandé à Dieu de nous aider à aimer et à prôner la paix : « Aides-nous à détester et à condamner la provocation ! Boutes ce virus Ebola hors de la planète terrestre ! Instaures l’amour dans les cœurs des hommes de cette terre ! » Ameen.

Bob : Deuxième_partie_sermon_vendredi_audio

Réalisé à Labé par Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 660 11 35 15  

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin