Bah Oumane, UPR, et Alpha Condé, RPGLe courant ne semble plus bien passer entre le parti au pouvoir (le RPG) et son allié politique, l’UPR. En tous les cas, des cadres du parti de Bah Ousmane sont évincés et remplacés par des RPGistes convaincus. Également, le RPG installerait des bureaux parallèles aux CESPI et CESPI de la CENI. C’est en tout cas l’impression que le passage d’une mission du bureau politique national du parti au pouvoir laisse dans certaines préfectures.

Voici le constat du correspondant local de Guineematin.com dans la sous préfecture de Koïn, préfecture de Tougué.

Accusée de rouler pour l’UPR au détriment du RPG, madame Mariama Diouldé Barry a été destituée de ses fonctions

Dans le cadre du renouvellement des démembrements de la CENI, une mission du bureau national du RPG arc-en-ciel est arrivée à Koïn dans la préfecture de Tougué, dans la soirée du mercredi 14 janvier 2015, après avoir sillonné les sous préfectures de Kollagui, Kansaghui et Fatako pour renouveler ses membres au sein des CESPI.

Devant les cadres de son parti, le chef de mission, monsieur Camara, du bureau national du RPG a remplacé du coup leur représentant au sein de la Commission Electorale Sous- Préfectorale Indépendante (CESPI) de Koïn. Il accuse madame Mariama Diouldé Barry de rouler pour son mari, El Hadj Abdourahmane Baldé qui était candidat uninominal de l’UPR à Tougué lors des élections législatives de 2013.

Par ailleurs, la mission qui est venue du bureau national du RPG arc-en-ciel a créé un nouveau bureau composé de quatre personnes et dirigé par le secrétaire général du parti présidentiel à Koïn, Amadou Oury Baldé. Cette nouvelle équipe est chargée, selon l’un des responsables de la mission, de coordonner toutes les activités électorales, gérer les matériels destinés aux élections à venir, surveiller les activités de la CESPI, mais aussi de naviguer entre celle-ci et la Commission Electorale Préfectorale Indépendante (CEPI) de Tougué.

La question que bon nombre se pose et de savoir quel sera le rôle réel de cette équipe technique formée ?

Certains y voient déjà, une volonté du parti au pouvoir de préparer l’installation des bureaux fictifs. D’autres par contre, pensent à la création d’une CESPI parallèle.
La réunion s’est achevée aux environs de 20 heures 30 minutes et la mission a continué dans les sous préfectures de Tangaly, Conah et Kollet avant de revenir à Tougué centre.

De Koïn, Alpha Ibrahima Diogo Baldé pour Guineematin.com
 

 

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin