Opposition, politique, Guinée, Cellou Dalein, Aboubacar SyllaCe lundi 19 janvier 2015 vers 14 heures 30, l’opposition républicaine s’est réunie en grand nombre au Q.G de l’UFDG à Hamadalaye. Au sortir de la réunion,  le porte parole de l’opposition a expliqué les raisons de la rencontre

« Nous avons confirmé la date de notre meeting prévu le jeudi 22 Janvier 2015 au stade de Bonfi. Nous avons fait les dernière réglages, notamment les questions de sécurité tant pour les manifestants que pour les populations riveraines. Egalement, des questions sanitaires, car il y a  toujours l’épidémie d’Ebola. Nous  allons prendre toutes les dispositions pour ne pas que ce meeting soit une cause d’aggravation du virus pour les participants à ce meeting. »

Poursuivant, honorable Aboubacar Sylla a fait savoir que l’opposition n’est pas restée silencieuse sur les questions d’actualité, comme celles de la situation économique du pays.

Sur l’autorisation du meeting, il ajoute : « Nous avons les informations sûres que les autorités n’entendent pas s’opposer à sa tenue et nous pensons que ça sera encore une grande réussite.  Nous ne nous arrêtons pas à un si bon chemin. Nous allons aller crescendo en organisant d’autres meetings, d’autres marches et des désobéissances civiles jusqu’à ce que nos revendications soient des dispositions contenues dans notre constitution et que les  lois soient prises en compte par les autorités».

Sur les autres questions d’actualité, notamment celles liées à la CENI, l’opposition déplore du fait qu’elle n’est pas associée aux travaux de la commission électorale : « Il y a des missions de cette C.E.N.I qui sont entrain de travailler à l’insu des partis politiques. Ce que nous avons toujours deploré, les directions des partis politiques n’ont en aucun cas été associé à ce travail qui se fait sur le terrain », a-t-il déploré.

Poursuivant l’opposition est revenue en outre sur les questions de délégations spéciales. A ce sujet, elle estime que ces délégations spéciales continuent dans l’illégalité la plus totale : « Nous allons prendre des mesures très urgentes pour mettre un terme à cette vie anti constitutionnelle en amenant les citoyens à prendre leur responsabilité en main », dit Aboubacar Sylla.

Pour terminer le Président de l’UFC dira que pour toutes ces frustrations que l’opposition a décidé de donner le rendez-vous du 22 Janvier prochain qui ne serra que la deuxième étape de cette série de manifestations.

A rappeler que l’opposition avait tenu son premier meeting de l’année le 07 Janvier dernier  à l’esplanade du stade du 28 Septembre. Un meeting qui s’était soldé par des affrontements entre les militants de l’opposition et les forces de l’ordre, notamment au niveau du siège du R.P.G à Hamdalaye.

Ibrahima Sory Diallo, pour Guineematin.com

Tel.:(00224) 621 09 08 18.

Facebook Comments Box

Commentaires

Guineematin