«C’est un clan qui dirige la Guinée ! Pas une ethnie… Alpha fait la honte aux Guinéens», dit Cellou Dalein

Cellou Dalein Diallo, président de l'UFDGComme de coutume, l’UFDG a organisé son assemblée générale hebdomadaire ce samedi 24 janvier 2015 à son siège à Hamdallaye. En présence de nombreux militants et responsables de son parti, le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo,  a tout d’abord souhaité bonne chance au syli national de Guinée qui jouera son second match ce soir contre les lions indomptables du Cameroun.

Justifiant la venue des anciens militants et responsables du RPG à l’UFDG, Cellou Dalein Diallo a dit qu’en Guinée, le mensonge avait triomphé ; mais qu’aujourd’hui, il fait jour :

« Les Guinéens se sont rendus compte qu’ils se sont trompés ou qu’on les avait trompés. Evidemment, c’était plus facile parce que les Guinéens ne connaissaient pas Alpha Condé. Aujourd’hui, tous sont unanimes qu’il n’est pas à la hauteur de la fonction présidentielle. Ce n’est pas seulement les militants de l’UFDG qui le constatent. Ce sont tous les Guinéens, même les militants du RPG aujourd’hui sont gênés, l’écrasante majorité sont embarrassés. Ils se demandent que faire de leur leader. Il n’est pas à la hauteur, ils ont honte des politiques qui sont menées dans le pays et les pratiques de stigmatisation, de corruption, de mal gouvernance », a-t-il expliqué.

Poursuivant son intervention, le président de l’UFDG a reconnu qu’au sein du RPG, il y a des bons citoyens, des démocrates qui se battent depuis des années pour des valeurs : « Maintenant, ils ont porté au pouvoir quelqu’un qui n’est pas à la hauteur et qui fait la honte des vrais Guinéens fort nombreux au sein du RPG.  Il y en a qui prennent la décision de quitter le parti comme Marcel (NDLR : un ancien membre du RPG à Sanoyah, préfecture de Coyah qui est aujourd’hui à l’UFDG) l’a fait. Mais, il y a beaucoup d’autres qui souffrent encore à l’intérieur du RPG. Parce qu’ils ne sont pas d’accord avec la politique de division que mène Alpha Condé contre la Guinée, son unité, la prospérité de notre pays », dit-il sous un tonnerre d’applaudissement.

Pour le dirigeant de l’UFDG, il y a beaucoup de Guinéens au sein du parti au pouvoir qui sont attachés à l’unité de la nation et à l’égalité des citoyens devant la loi : « Aujourd’hui, ils sont gênés, embarrassés, ils ont parfois hontes. Cela signifie que la vérité a éclaté sur la base des faits et non des discours, des promesses », a-t-il insisté.

Selon Cellou Dalein Diallo, ce n’est pas une ethnie, ni un parti politique qui dirige le pays, mais un clan : « C’est un clan qui est là, qui profite de son pouvoir au détriment des vrais patriotes, au détriment de toutes les régions de notre pays.  Ce n’est pas une ethnie qui est concernée, c’est la Guinée qui souffre dans son âme, dans sa chair de voir son pays divisé, la misère croitre, l’insécurité s’accentuer… »

Mamadou Alpha Baldé, pour Guineematin.com

Tél : (00224) 664 53 16 42

 

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS