Me Raffi Raja, avocat Le jeudi dernier, 25 compatriotes en partance pour l’Angola ont été empêchés de prendre l’avion. Ils ont été retenus sur place avant d’être déposés à la maison centrale pour faux et usage de faux. Interrogé par Guineematin.com, le commissaire spécial de l’aéroport de Conakry a expliqué que ces visas auraient été faits dans les ambassades angolaises en dehors de la Guinée.

Interrogé ce dimanche par Guineematin.com, un des avocats de ces voyageurs, Maître Raffi Raja a tout balayé d’un revers de main, avant de demander au commissaire et au procureur d’envoyer les preuves de leurs accusations…

« Selon l’infraction reprochée, c’est un faux et usage de faux. Mais, ils vont nous le prouver au tribunal de Mafanco demain. Nous pensons qu’il n’y rien à les reprocher, voila pourquoi demain nous écouterons dans ce cadre le poursuivant. Il va nous dire exactement ce pourquoi il les as retenus et il va nous en donner les preuves légales et les preuves factuelles. Pour nous, ils ont été arrêtés illégalement. Ils ne sont pas arrêtés dans la légalité… Tout cela, se discutera à la barre. Lorsque nous serons à la barre, on verra. Le commissaire a dit que c’est faux, le procureur a dit que c’est faux. Ils vont nous démontrer à la barre que c’est faux… »

Abdouaye Oumou pour guinéematin.com
Tél (00224) 666 486 601

 

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin