Directeur préfectoral de la Santé de Lélouma, Dr Ouo-Ouo PAMOULa coordination préfectorale de riposte contre la maladie hémorragique à virus Ebola dans Lélouma a eu de la peine à retrouver le dimanche 25 janvier dernier un cas suspect d’Ebola venu de Conakry qui était caché dans le village de Balandougou situé à 7 km de la commune rurale de Linsan Saran, a appris le correspondant de Guineematin.com d’une source officielle.

Selon le Directeur préfectoral de la Santé de Lélouma, Dr Ouo-Ouo PAMOU, c’est un charretier du nom de Dian Baïlo CAMARA domicilié à Koloma qui est rentré clandestinement avec ses deux enfants dans son village natal de Balandougou, après avoir enterré sa femme, Adama Diouldé BARRY, morte d’Ebola à Conakry début janvier 2015.

Alertés le dimanche 25 janvier dernier de la présence depuis le 12 janvier d’un veuf qui développe une maladie dans ce village, les autorités sanitaires sont arrivées sur les lieux le même jour. Mais, elles ont été immédiatement confrontées à la réticence de la communauté qui a pris toute la journée avant d’avouer la présence dans la concession de Dian Baïlo CAMARA qui est souffrant. Au moment où on s’apprêtait à embarquer le suspect, les techniciens de la santé ont découvert aussi que la vieille dame qui se trouve dans la concession est elle aussi malade, plus souffrante que le bonhomme venu de Conakry.

Dian Baïlo CAMARA a expliqué que sa femme est décédée au CTE de Donka début janvier. Mais, la direction de ce centre qui a été contactée ce matin par les autorités sanitaires de la région n’a pas retrouvé dans son registre de décès notifiés le nom d’Adama Dian BARRY communiqué par son époux Dian Baïlo CAMARA.

En attendant de voir clair dans cette affaire, le charretier et la vieille dame qui ont été retrouvés dimanche soir à Balandougou dans la commune rurale de Linsan Saran sont arrivés ce lundi matin au CTE de Donka.

A noter que cette nouvelle situation de Lélouma n’a rien à voir avec le cas confirmé de Tounty Kokouma dans la commune rurale de Dougountounni.

Affaire à suivre

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 660 11 35 15 & 622 269 551  

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin