Risque d’affrontement entre musulmans à Labé : la colère du gouverneur de région (avec des audios)

La mosquée_Hindé, Labé, sunniteLe gouverneur de la région administrative Sadou KEÏTA a piqué une colère noire ce jeudi 19 février contre un activiste sunnite qui accuse les autorités compétentes de n’avoir rien fait pour résoudre ce conflit entre réformateurs et conservateurs de la communauté musulmane de Labé, a constaté sur place le correspondant de Guineematin.com qui a assisté à cette première journée des négociations en vue d’une sortie heureuse de crise.

La salle de conférence du gouvernorat de Labé a abrité ce jeudi 19 février une rencontre de concertation entre les autorités locales et les responsables de la communauté « Ahloul Sounna Waljamaa » accusés d’avoir inauguré des mosquées sans autorisation dans la commune urbaine. La rencontre était présidée par le Gouverneur Sadou KEÏTA qui avait à ses côtés le préfet Commandant Mamadou Lamarana DIALLO, le maire Elhadj Amadou THIAM, le commandant de la 2èmerégion militaire, Colonel Ibrahima Khalil CONDE et les hauts gradés des services de sécurité.

En ouvrant les travaux, le gouverneur de la région administrative de Labé a fustigé le comportement des invités qui se sont permis d’ouvrir des mosquées sans l’autorisation des autorités locales. Dans son intervention, Sadou KEÏTA a beaucoup insisté sur l’exigence de se conformer à la procédure codifiée en la matière.

Prenant la parole pour justifier l’utilisation des mosquées non homologuées, le doyen des sunnites, Elhadj Ibrahima Khalil DIALLO de Zawiya a demandé encore une fois aux autorités locales d’aider à l’ouverture de ces maisons de Dieu.

Bob : Elhadj_Ibrahima_Khalil_Zawiya_01

Tout allait se terminer en beauté si Oustage Aboubakri n’avait pas pris la parole pour enfoncer le clou. Cet orateur n’est pas allé du dos de la cuillère pour accuser les autorités concernés de n’avoir rien fait pour rétablir sa communauté dans ses droits et éteindre le feu. Plus grave, il estime que c’est Thierno Badrou BAH et son grand frère Safioulahi BAH qui manipulent certains citoyens des quartiers contre l’ouverture des mosquées.

Bob : Aboubakri_Pilimini_02

Ces propos ont provoqué la colère du gouverneur de région qui estime avoir été offensé sur la place publique.

Bob : Colère_gouverneur_03

A la fin de la réunion, le gouverneur de Labé a invité les sunnites à surseoir à l’utilisation de leurs mosquées pour les prières collectives du vendredi saint jusqu’à ce qu’une solution consensuelle soit trouvée avec les responsables de la ligue islamique. A défaut d’un consensus au niveau local, Sadou KEÏTA estime qu’une décision officielle du gouvernement interviendra en dernier ressort pour situer sur la conduite à tenir.

Une autre rencontre sur la même question est projetée le mardi prochain entre autorités locales et responsables de la ligue islamique.

Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 660 11 35 15 & 622 269 551

 

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS