Rupture du carburant à Labé : à 12 mille francs, pas facile d’avoir un litre

Total, station La basse du prix du carburant en Guinée, le Samedi dernier, de 9 000 à 8 000 francs guinéens a poussé les patrons et gestionnaires des stations de fermer leurs services cet après-midi dans la ville de Karamoko Alfa Mo Labé, a constaté le correspondant de Guineematin.com à Koubia.

Jusqu’à 11 heurs, ce matin, les stations de la ville vendaient normalement et sans les longues files d’attente. C’est aux environs de 13 heures que le manque de carburant s’est fait sentir, même si on signalait dans les services de la rupture de stock de Gasoil  dans les pompes depuis deux jours. Ce qui présageait déjà la crise de carburant et par conséquent les vendeurs au marché noir ne cherchaient pas meilleure occasion pour rentabiliser leurs affaires.

Dans tous les coins des rues, on remarquait ce soir des attroupements autour de ces vendeurs à la recherche de carburant.

Difficilement, nous-mêmes, que nous avons pu obtenir avec également beaucoup de prières, dix litres, à raison de 12 000 francs le litre pour notre voiture afin de rentrer à Koubia.

La question que des citoyens rencontrés se posent est celle de savoir à qui profite cette baisse du prix du carburant dans notre pays ?

 De retour de Labé, Mamadou Alpha Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS