Coin du musulman : l’imam, les « sales » femmes et la mort de Mme Salématou à Donka

L'Imam de CompanyahDans son sermon de ce vendredi 13 mars 2015, l’Imam de la mosquée de Companyah, dans la commune urbaine de Labé, condamne vigoureusement les « sales » (ou sages) femmes qui ont laissé impitoyablement mourir Mme Salématou CAMARA sous le regard impuissant de son pauvre époux, a appris le correspondant de Guineematin.com du chef religieux en personne, Thierno Abdoul Hamid BALDE.

C’est avec un style satirique que le l’imam de Companyah a sermonné ce vendredi 13 mars sur le décès de Mme Salématou CAMARA qui a perdu la vie après avoir accouché à main le sol à la maternité de Donka. Thierno Abdoul Hamid BALDE a commencé son sermon par un rappel pathétique des conditions atroces et indignes de ce décès survenu le 27 février 2015. Dans sa communication, le guide spirituel utilise l’expression « sales femmes » pour désigner les sages femmes concernées.

Bob : Premier_Audio_Sermon_V13_03_2015

Il fait remarquer que le commun des guinéens est pris entre des coupeurs de routes qui endeuillent et appauvrissent des familles et des agents de santé qui interrompent des vies humaines dans les structures de santé. Pour en convaincre, l’imam s’appuie sur des exemples vécus comme le cas de gynécologues qui auraient oublié des ciseaux dans le ventre d’une femme qui a subi une césarienne. Quelques temps après, cette pauvre dame qui se plaignait de douleur atroce est revenue à l’hôpital. Mais, elle n’a pas pu survivre à la seconde intervention chirurgicale qui visait à retirer le corps étranger du ventre de la victime.

Bob : Deuxième_Audio_Sermon_V13_03_2015

Face à cet éternel danger qui guette régulièrement le guinéen, l’imam de Companyah implore la protection divine et souhaite que les malades recouvrent leur santé.

Bob : Troisième_Audio_Sermon_V13_03_2015

Le chef religieux rappelle les médecins et agents de santé que les patients qui sont entre leurs mains sont leurs semblables et qu’ils ne pourront pas échapper à la sanction divine. Il prend comme exemple éloquent le cas de la Sotelgui actuellement en faillite. Une faillite qui se justifie, selon l’imam, par le comportement des agents de cette société de téléphonie mobile qui se sont permis de revendre un numéro de téléphone à plus d’un million de francs guinéens alors que le prix officiel était fixé à 74 mille francs guinéens.

Bob : Quatrième_Audio_Sermon_V13_03_2015

Thierno Abdoul Hamid BALDE explique que la blouse blanche des agents de santé guinéens qui jouent avec Dieu ne ressemble qu’à un W.C peint en blanc.

Bob : Cinquième_Audio_Sermon_V13_03_2013

Notre guide spirituel dénonce et déplore la légèreté de la décision portant suspension des « sales femmes » concernées pour 3 mois en rappelant qu’il s’agit en réalité d’un crime et non délit.

Bob : Sixième_Audio_Sermon_V13_03_2015

Pour terminer, l’imam invite les croyants à aider ceux qui souffrent pour bénéficier de la clémence de Dieu.

Bob : Septième_Audio_Sermon_V13_03_2015

Dans l’audio ci-dessus vous pourrez suivre notre entretien en français avec l’imam de Companyah. Entretient portant sur son sermon du jour.

Bob : Entretien_Frçais_Imam_Companyah

Réalisé à Labé par Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 660 11 35 15 ou 622 269 551

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS