« Les décisions du chronogramme ont été prises ailleurs », dit la vice-présidente de la CENI

Hadja Fatoumata Biya Diallo, vice-présidente de la CENILes commissaires de la commission électorale indépendante CENI, ne semble pas être d’accord sur le chronogramme annoncé pour le 11 octobre prochain. La vice-présidente de ladite institution, Hadja Fatoumata Biya Diallo, a exprimé son mécontentement face à cette décision.

Après qu’une autre équipe de commissaire de la Ceni qui ont animé une conférence de presse hier, jeudi, pour défendre leur décision d’aller aux élections présidentielle avant les communales et communautaires en octobre prochain, la vice présidente, Hadja Fatoumata Biya Diallo, en compagnie de sa collègue Hadja Fatoumata Fafa Baldé, a indiqué aux journalistes que le chronogramme annoncé leur a été imposé ! Une chose qu’elles ne pourront pas admettre.

« Des décisions prises ailleurs voulant nous imposer un chronogramme que nous refusons d’admettre », a déclaré Hadja Biya Diallo avant d’ajouter que pour eux, les valeurs pour lesquelles ils se sont toujours battus sont contraires à celle de Kindia.

Poursuivant, la vice présidente a rappelé toutes les activités menées précédemment par la CENI et qui ont été conduites avec consensus sauf l’annonce rendue publique à Kindia le mardi dernier. Parlant de ces activités, Hadja Biya a cité la révision du fichier électoral, le rapprochement des bureaux de votes aux électeurs soit 750 électeurs par bureaux au lieu de 1 800 lors des législatives.

Enfin, Hadja Fatoumata Biya Diallo, a laissé entendre devant la presse que toutes les TDR qui ont été adoptées précédemment par les départements ont eu comme intitulé l’organisation des communales et communautaires avant la présidentielle.

Une dépêche de Fatoumata Keïta pour Guineematin.com
Tel : (+224) 654 47 99 71

 

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS