Aboubacar SomparéComme nous l’annoncions précédemment, l’ancien président de l’Assemblée nationale et co-facilitateur désigné par le camp présidentiel pour les négociations politique de 2013, Elhadj Aboubacar Somparé, a reçu un des reporters de Guineematin.com chez lui pour un entretien.

« L’opposition a ses raisons. Les élections étaient convenues en début 2014, il faut qu’on l’applique », a dit l’ancien facilitateur. Selon lui « les accords du 3 juillet concernent essentiellement les élections législatives. Mais, au cours des débats, l’opposition a posé le problème des communales. Parce que les délégués ont été mises en place pour 6 mois. Et, ces 6 mois sont expirés, il fallait les remplacer en procédant aux élections communales. Nous avons discuté, on a réservé les accords proprement parlé aux législatives. ».

L’ancien député affirme que l’organisation des élections communales pour le 1er trimestre 2014 a été mentionné dans un document additif signé par les différents partis du dialogue. Donc si les élections n’ont pas été organisées c’est la CENI qui en est responsable.

Guineematin.com vous propose d’écouter, ci-dessous, l’entretien avec l’ancien chef du législatif guinéen :

 

Elhadj Aboubacar Somparé sur les accords politiques du 3 et 8 juillet 2013

Entretien réalisé Kolouba Koïvogui pour Guineematin.com
624-21-00-81

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin