Bah Ousmane, ancien ministre des Travaux publics, président de l'UPRLes rumeurs le disaient en fuite, en contacts « poussés » avec le leader de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, en exil politique, etc. Bah Ousmane rentre à Conakry cet après-midi (jeudi 20 mars 2015) de son séjour canadien préalablement fixé à deux semaines, en août 2014 !

Selon des informations confiées à Guineematin.com, après l’accueil prévu dans les minutes qui suivent (l’avion est attendu depuis 16 heures), le président de l’UPR pourrait bénéficier d’un accueil un peu plus folklorique au siège du parti à la Minière.

Très attendues, les déclarations de l’ancien ministre des Travaux publics pourraient orienter l’opinion sur l’option politique que va prendre l’UPR. Comme on le sait, Bah Ousmane avait beaucoup était décrié par des membres de sa communauté qui ne comprenaient pas son soutien à celui qui deviendra président de la Guinée contre son « frère », Cellou Dalein Diallo, issue de la même région (Moyenne Guinée) et de la même ethnie (peulh) que lui ; alors que les autres (Loucény Fall, Ousmane Kaba, Lansana Kouyaté, Mohamed Touré, Saran Daraba Kaba…) ont rejoint leur « frère » de la même région (Haute Guinée) et de la même ethnie (malinkhé). Mais, l’homme a tenu…. jusqu’au bout…

Maintenant que les accords arrivent à expirations (2015), que fera Bah Ousmane ?

L’insatisfaction de Bah Ousmane est un secret de polichinelle. Si l’homme n’a jamais dénoncé publiquement une quelconque trahison de son partenaire, il n’en demeure pas moins que Bah Ousmane, comme Lansana Kouyaté, Papa Koly Kouroumah, Mohamed Touré (fils héritier du premier président de la Guinée)… et même un certains Kassory Fofana ont tous « souffert » de la non tenue des promesses de celui qu’ils ont contribué à élire… Kassory Fofana et Lansana Kouyaté ont même franchi de simples confidences. Ils ont pris des micros, marché et dénoncé publiquement l’homme qui nous dirige et qui aurait trahi leurs accords politiques.

Pour sa part, Bah Ousmane- comme vis à vis de feu Siradiou Diallo- s’est obstiné à respecter sa part d’engagement : le soutien indéfectible du candidat de l’arc-en-ciel. Mais, à la fin de ce contrat et de ce serment, Ousmane Bah changera-t-il de camp ? « Toutes les options sont possibles et à envisager. Ça a été difficile, mais il a tenu jusqu’au bout, puisque les accords prennent fin cette année. Maintenant, il va décider… », a confié à Guineematin.com un observateur, ajoutant qu’un ralliement à l’opposition n’est pas à écarter.

Guineematin.com a déployé ses reporters à l’aéroport international de Gbéssia Conakry et au siège de l’UPR pour vous permettre de ne rien rater de ce retour qui pourrait impacter les choix politiques…

Nouhou Baldé

 

 

 

 

 

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin