Fatako (Tougué) : un fusil calibre 12 de fabrication locale fait un mort

centre de santé de Koin, Tougué, KoïnDans la journée d’hier, samedi 22 mars 2015, un citoyen a été tué par son propre fusil. L’acte s’est produit à Waaly (Boummékoh) situé dans la commune rurale de Fatako, a constaté le correspondant de Guineematin.com sur place.

Selon nos informations recueillies sur place, Saliou Béla Kéïta- (c’est le nom de la victime), âgé de 71 ans, marié et père de 11 enfants vivants- partait en brousse en compagnie de l’un de ses petits fils, âgé de 8 ans, pour chercher des cordes pour sa case. Et, a perdu la vie sur un cours d’eau par accident.

« Il  avait un fusil de calibre 12, de fabrication locale au dos et qui était chargé d’une balle. Arrivée au bord du cours d’eau appelé « Djigawol », en voulant traverser, il est tombé avec son fusil qui s’est déclenché et qui a totalement broyé sa jambe. Le petit avec lequel il était a couru pour aller informer le village. Mais, avant que les gens ne viennent, bien que le vieux avait réussi à sortir de l’eau, il avait rendu l’âme. Son fusil a été retrouvé dans l’eau. », a expliqué à Guineematin.com un des proches de la victime.

Le sous-préfet de Fatako, monsieur Sadio Kéïta, interrogé au téléphone hier, dimanche 22 mars 2015, par le correspondant de Guineematin.com a confirmé que c’est « C’est vers 16 heures hier, samedi 21 mars 2015, qu’un citoyen de Waaly (Boummékoh) localité relevant de la commune rurale de Fatako est retrouvé mort au bord d’un cours d’eau. Informés la gendarmerie de Tougué, plus les agents de santé sont venus faire le constat. Après cela, on nous a rendu le corps et le vieux a été enterré le même jour, le samedi 21 mars 2015 à 20 heures »

De Koïn, Alpha Ibrahima Diogo Balde correspondant de Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS