Des déçus de l’UFDG adhèrent à l’UPR : « nos amis d’à côté ont chaud », dit Ousmane Diallo

Bah Ousmane, ancien ministre des Travaux publics, président de l'UPRL’assemblée générale hebdomadaire de l’UPR est présidée ce samedi 28 mars 2015 par le président du parti, Elhadj Bah Ousmane, entouré de plusieurs cadres et responsables. A travers les discours et déclarations, on se rend compte que les rumeurs qui faisaient allusion à une « réconciliation » entre Bah Ousmane et Cellou Dalein Diallo sont infondées. 

« Si on poursuivait un parti politique pour ethnocentrisme, nos amis d’à côté seraient poursuivis », dit Ousmane Diallo, caricaturant, à mots couverts, le parti de Cellou Dalein Diallo. Adversaire politique de l’UFDG (qui recruté largement sur sa base électorale), l’UPR essaie de monter qu’elle est la force montante.

Parlant du retrait de l’opposition de l’Assemblée nationale et de la CENI, Ousmane Diallo se moque. « Nos amis d’à côté ont chaud. Ils ont dit qu’ils vont quitter, mais ils sont là-bas », dit-il, faisant allusion aux soucis des députés de préserver leurs « salaires » au parlement. « Madame Biya Diallo est intelligente. Elle a dit que ce sont les partis qui les ont envoyés à la CENI, mais ce ne sont pas les partis politiques qui leur diront de démissionner… ».

Un certain Abdoulaye Bah présente son badge de membre de la section motard de l’UFDG qui décide d’adhérer aujourd’hui avec quelques amis à l’UPR « puisque c’est un parti de l’unité », dit le nouvel adhérant. « Nous avons constaté qu’à l’UPR, il y a des soussous, des malinkhés, des forestiers… C’est donc avec Bah Ousmane qu’il y aura une réconciliation nationale », argumente le démissionnaire de l’UFDG, qui dit être venu avec une centaine d’autres jeunes.

Pour le président de l’UPR, Bah Ousmane, « ces jeunes ont fait une prise de conscience »…

Du siège national de l’UPR à la Minière, Aissatou Diallo pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS