Ville morte : Kindia a partiellement suivi le mot d’ordre…

Kindia, Gendarmerie territoriale de KindiaSuite à l’annonce faite par l’opposition guinéenne, appelant à une  journée ville morte ce jeudi 2 avril 5015, la consigne a été partiellement suivie à Kindi, a constaté Guineematin.com à travers son correspondant local.

 Au grand marché de Nienguema, au cœur de la ville, des commerçants ont maintenu leurs boutiques et magasins fermés. Contrairement à certaines femmes vendeuses, qui ont vaqué à leurs occupations habituelles. Des conducteurs de taxi moto ont aussi préféré garer leurs engins pour éviter de tomber dans d’éventuels cas de violence.

Joint au téléphone par Guineematin.com, le responsable fédéral du parti Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) affirme que ce n’est qu’un début d’une série de manifestations en République ce Guinée. Il souligne que c’est déjà une victoire pour l’opposition républicaine, dont l’objectif est de se faire entendre par le régime du professeur  Alpha Condé.

Un commerçant justifie la fermeture des boutiques et magasins qui l’ont été par le fait de la précarité de la situation socio-économique et politique du pays.

A rappeler que dans leur déclaration qui a annoncé  la ville morte d’aujourd’hui comme début d’une série de manifestations politique, l’opposition avait bien précisé que la journée de ville morte d’aujourd’hui concernait la capitale guinéenne…

De Kindia, Daman Mansaré pour Guineematin.com

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS