Journée internationale des Sports : un responsable dénonce et plaide pour le judo

JudoCertains textes juridiques guinéens ne favorisent pas la promotion des sports. C’est du moins ce qu’a dénoncé le vice-président de la fédération guinéenne de judo, Ben Daouda Nassoko, hier, lundi 6 avril 2015, à l’occasion d’une conférence de presse animée en marge de la célébration de la journée internationale des sports au nouveau stade de Nongo.

Cette conférence s’est tenue en présence du chef de cabinet du ministère des sports, des présidents des fédérations des différentes disciplines sportives et les  recteurs des deux plus grandes universités publiques de Conakry : Gamal et Sonfonia.

« Il y a des lois  qui doivent être votées en faveur des sports, mais qui ne le  sont pas aujourd’hui en Guinée. Sur le plan fiscal, des lois peuvent protéger les sociétés qui interviennent dans les domaines sportifs. En leur allégeant les impôts et en les remboursant une partie des dépenses qu’elles consacrent au développement des  sports.  Mais   malheureusement  tel n’est pas le cas chez nous », fustige le vice-président, avant de préconiser aussi la construction d’infrastructures sportives.

 Le vice-président de la fédération guinéenne du judo a également déploré le manque de subvention accordée aux différentes  disciplines sportives, par le gouvernement guinéen à travers le ministère des sports depuis 2013.

Il accuse d’ailleurs l’inaction de l’actuelle ministre des sports  Domani Doré, qui, selon lui, a négativement impacté sur  l’exécution des plans d’action de certaine fédération. «Nous n’avons pas bénéficié de subvention de la part de l’Etat guinéen depuis 2013. Nous n’en savons pas les raisons, mais nous n’attendons pas que ça. Nous mettons nos joueurs à l’internat, nous les encadrons avec nos maigres moyens de la fédération », se plaint-il.

Appelant l’Etat à venir à l’aide de sa fédération, il déclare que si la Guinée ne participe pas au championnat d’Afrique de judo prévu Gabon le 29 avril, les guinéens seront absents aux jeux olympiques de Rio, au Brésil.

Pour rappel, la fédération guinéenne de judo a  participé au tournoi international de saint louis au Sénégal. A l’occasion de cette compétition qui a regroupé une vingtaine de pays. La Guinée a été classée deuxième   avec  sept (7) médailles dont trois (3) en or, trois (3) en argent  et  une médaille de bronze.

Kolouba Koivogui, pour guineematin.com

624 21 00  81

-Publicité-spot_img
-Publicité-spot_img

AVIS & COMMUNIQUÉS

PUBLIREPORTAGE

OFFRE D'EMPLOIS