Thierno Abdoul Hamid Baldé, imam de la mosquée de CompanyahDans son sermon du vendredi 3 avril 2015, l’Imam de la mosquée de Companyah, dans la commune urbaine de Labé, a beaucoup insisté sur les comportements qui constituent des obstacles au respect des injonctions divines, a appris le correspondant de Guineematin.com du chef religieux en personne, Thierno Abdoul Hamid BALDE. Dans la première partie de son sermon, Thierno Abdoul Hamid BALDE a indiqué que l’égoïsme, la gourmandise et l’ambition démesurée sont des ennemis jurés du mortel : le premier fait dérouter, le deuxième humilie et le troisième égard l’homme : l’égoïste ne se contente jamais de son destin. Il est aigri. Il n’aime voir ce que Dieu a donné aux autres. Dans ces conditions, il n’est plus croyant parce qu’il s’est rebellé  contre Dieu. Le gourmant ramasse tout ce qui lui passe par la main sans chercher à savoir si c’est autorisé ou pas. Sans chercher à savoir s’il a salit sa dignité ou pas. L’ambitieux quant à lui ne s’abstient pas devant l’illicite. Rien ne le suffit. Il n’a pas pitié des orphelins et ce ne sont pas les conseils qui l’effraient. Il n’est jamais influencé par les changements de la vie. Il ne se contente pas des plaines d’or.

L’imam de Companyah exhorte de se retirer des griffes de la vie en se dépêchant sur ce qui donne satisfaction au Tout Puissant ALLAH : « ce sont les biens que nous transférons à l’au-delà qui nous profiterons. »

Bob : Première_Partie_Sermon_V03_04_2015

Dans la seconde partie de son sermon, l’imam de Companyah commence par persuader que ce monde n’est pas éternel : « dès la naissance de chacun de nous, une balle est lancée, elle nous cherche, dès que le temps arrive, elle nous terrasse au moment et au lieu indiqué sans retarder. La mort intervient sans anticiper ni retarder. C’est à temps que les 5 organes cessent de fonctionner. »

Cette  nouvelle si triste qu’elle soit ne change pas le cours de la vie, la cité sera toujours animée : « si tu avais chois satan comme ami, tu as rejeté les conseils en disant que l’imam est long et méchant parce qu’il ne parle que de la mort, tu as mangé le haram, tu t’es trompé. Désormais, tu laisses tout derrière toi. Tu n’es qu’avec tes conteneurs de péchés. Ta famille te loges dans ce trou où les planches représentent ton plafond. Dans cette cité, aucun voisin, aucune mère, aucun père, aucun enfant, aucun ami n’y reste pour te secourir. Tu étais averti auparavant. Où sont les biens des gens ? Et ta mauvaise intention?(Rien ne passera à ton insu). Tout sera clair. Ça va se savoir. Rien n’est éternel sauf le pouvoir de Dieu. Ton travail d’ici-bas demeure ta provision. N’oublie pas seulement que seul le bien arrange les locataires des tombes. Faire plaisir à l’âme, c’est satisfaire Satan, notre ennemi. Apprêtons nous en attendant le véhicule (la mort) qui arrive toujours à l’heure. Et celui qui attend un véhicule de transport en commun, prépare ses valises tout en sachant que le contenu des bagages sera fouillé à la Douane (le jugement dernier). »

Bob : Deuxième_Partie_Sermon_V03_04_2015

Réalisé à Labé par Idrissa Sampiring DIALLO pour Guineematin.com

Téléphone : (00224) 660 11 35 15 ou 622 269 551

Facebook Comments

Commentaires

Guineematin